Réalités Cliniques

Réalités Cliniques

La référence du praticien généraliste
4 numéros par an

Acheter/s'abonner

Sommaire

Articles

Numéros précédents

Bibliographie

Evaluations

Espace auteurs

Evaluations

Rechercher image
Rechercher

Lancer la recherche

Empreinte secondaire et enregistrement de la relation intermaxillaire en PAC : approche neuromusculaire
RC n°1 Vol 28 (2017)

Empreinte secondaire et enregistrement de la relation intermaxillaire en PAC : approche neuromusculaire

1. Le système K7® a. Repose sur des concepts d’occlusion neuromusculaire. b. Est d’apparition très récente. c. Permet une analyse graphique de la cinématique mandibulaire. d. Ne peut s’utiliser chez l’édenté complet. 2. Les TENS a. Ne s’utilisent qu’en odontologie. b. Permettent de diminuer les spasmes musculaires et les douleurs. c. Doivent être réglés pour chaque patient. d. Agissent sur les nerfs. 3. Dans cette technique, les empreintes secondaires a. Demandent ...

1. Le système K7®
a. Repose sur des concepts d’occlusion neuromusculaire.
b. Est d’apparition très récente.
c. Permet une analyse graphique de la cinématique mandibulaire.
d. Ne peut s’utiliser chez l’édenté complet.
2. Les TENS
a. Ne s’utilisent qu’en odontologie.
b. Permettent de diminuer les spasmes musculaires et les douleurs.
c. Doivent être réglés pour chaque patient.
d. Agissent sur les nerfs.
3. Dans cette technique, les empreintes secondaires
a. Demandent une grande coopération du patient pour les mouvements fonctionnels.
b. Permettent l’utilisation d’un matériau unique.
c. Ne nécessitent pas de PEI.

Réponses
1. a, c ;
2. b, c, d ;
3. b

Voir
L’usinage des bases prothétiques en prothèse amovible complète
RC n°1 Vol 28 (2017)

L’usinage des bases prothétiques en prothèse amovible complète

1. Les empreintes secondaires a. sont réalisées à l’aide d’une caméra optique intrabuccale b. nécessitent un poudrage de la gencive c. sont scannées par le prothésiste au laboratoire d. sont facultatives 2. L’usinage des prothèses a. augmente leur précision d’adaptation b. nécessite une imprimante 3D c. diminue les porosités de la résine des bases d. augmente la quantité de monomère libre résiduel 3. La technique intra-orale d’enregistrement de la relation ...

1. Les empreintes secondaires
a. sont réalisées à l’aide d’une caméra optique intrabuccale
b. nécessitent un poudrage de la gencive
c. sont scannées par le prothésiste au laboratoire
d. sont facultatives
2. L’usinage des prothèses
a. augmente leur précision d’adaptation
b. nécessite une imprimante 3D
c. diminue les porosités de la résine des bases
d. augmente la quantité de monomère libre résiduel
3. La technique intra-orale d’enregistrement de la relation maxillo-mandibulaire
a. nécessite un scanner intra-oral
b. s’effectue à l’aide d’un point d’appui central
c. est une technique fiable
d. fait appel au tracé de l’arc gothique de Gysi
4. La technologie numérique en prothèse complète
a. permet de réduire les délais de fabrication de la prothèse
b. impose un plus grand nombre de séances cliniques pour le patient
c. facilite l’échange d’informations entre le laboratoire et le cabinet
d. nécessite l’acquisition d’un scanner pour le praticien

Réponses
1. c ;
2. a, c ;
3. b, c, d ;
4. a, c

Voir
La prothèse partielle à châssis métallique : de l’empreinte optique  à la fabrication additive
RC n°1 Vol 28 (2017)

La prothèse partielle à châssis métallique : de l’empreinte optique à la fabrication additive

1. Les matériaux d’empreinte et leur manipulation sont suffisamment fiables pour toujours donner lieu à un modèle de travail aux dimensions exactes de l’arcade édentée. a. Vrai b. Faux 2. Les empreintes optiques peuvent remplacer tous types d’empreintes physiques conventionnelles. a. Vrai b. Faux 3. Les empreintes optiques permettent toujours de s’affranchir du modèle de travail. a. Vrai b. Faux 4. En prothèse partielle amovible, l’empreinte optique secondaire nécessite : ...

1. Les matériaux d’empreinte et leur manipulation sont suffisamment fiables pour toujours donner lieu à un modèle de travail aux dimensions exactes de l’arcade édentée.
a. Vrai
b. Faux
2. Les empreintes optiques peuvent remplacer tous types d’empreintes physiques conventionnelles.
a. Vrai
b. Faux
3. Les empreintes optiques permettent toujours de s’affranchir du modèle de travail.
a. Vrai
b. Faux
4. En prothèse partielle amovible, l’empreinte optique secondaire nécessite :
a. Une empreinte optique primaire
b. La coulée d’un modèle de travail
c. Un porte-empreinte individuel
d. Une maquette d’occlusion
5. Une fois le châssis conçu à l’ordinateur, il peut être fabriqué
a. De façon artisanale
b. Indirectement, en imprimant une maquette calcinable
c. Directement par micro-fusion laser de poudres métalliques.

Réponses
1. Vrai ;
2. Faux ;
3. Faux ;
4. Une empreinte optique primaire ;
5. Indirectement, en imprimant une maquette calcinable et directement par micro-fusion laser de poudres métalliques.

Voir
Gestion numérique de l’occlusion en prothèse amovible partielle : montage des dents et réalisation des selles
RC n°1 Vol 28 (2017)

Gestion numérique de l’occlusion en prothèse amovible partielle : montage des dents et réalisation des selles

1. En présence d’une PAP compensant un édentement bilatéral postérieur face à une arcade totalement dentée, lorsqu’il existe un guidage antérieur a. Il faut établir des contacts sur les dents prothétiques en propulsion b. Il faut établir des contacts sur les dents prothétiques en diduction c. Il ne faut établir aucuns contacts sur les dents prothétiques en propulsion et en diduction d. Il faut établir au moins deux contacts postérieurs en propulsion 2. L’enregistrement de ...

1. En présence d’une PAP compensant un édentement bilatéral postérieur face à une arcade totalement dentée, lorsqu’il existe un guidage antérieur
a. Il faut établir des contacts sur les dents prothétiques en propulsion
b. Il faut établir des contacts sur les dents prothétiques en diduction
c. Il ne faut établir aucuns contacts sur les dents prothétiques en propulsion et en diduction
d. Il faut établir au moins deux contacts postérieurs en propulsion
2. L’enregistrement de la relation maxillo-mandibulaire sur le châssis est indiquée
a. Toujours
b. En présence de selles encastrées
c. En présence de selles en extension
d. Jamais
3. Les dents prothétiques destinées à une PAP réalisée par CFAO
a. Sont obtenues par usinage
b. Sont obtenues par impression 3D
c. Sont issues de plaquettes et choisies en fonction de leurs dimensions
d. Sont toujours en résine
4. L’élaboration des selles prothétiques
a. Est obtenue par l’usinage d’un bloc de matériau qui permet d’obtenir simultanément les dents et la fausse gencive
b. Est obtenue par une réalisation séparée des dents et de la fausse gencive
c. Est obtenue par une impression 3D qui permet d’obtenir simultanément les dents et la fausse gencive
d. Est obtenue par un usinage des dents qui précède une mise en moufle pour une cuisson de la résine.

Réponses
1. c ;
2. c ;
3. a ;
4. b.

Voir
Le smile design chez l’édenté total : optimiser le choix des dents prothétiques grâce au numérique
RC n°1 Vol 28 (2017)

Le smile design chez l’édenté total : optimiser le choix des dents prothétiques grâce au numérique

1. Le choix des dents chez l’édenté total peut être fait par le prothésiste à partir de l’âge et du sexe du patient a. Vrai b. Faux 2. La prise en charge psychologique et l’écoute du patient peuvent représenter jusqu’à 80 % de la réussite du traitement de l’édenté total contre seulement 20% pour la qualité technique de réalisation a. Vrai b. Faux 3. Les études menées en matière de morpho-psychologie ont beaucoup aidé à la rationalisation des types de dents et ...

1. Le choix des dents chez l’édenté total peut être fait par le prothésiste à partir de l’âge et du sexe du patient
a. Vrai
b. Faux
2. La prise en charge psychologique et l’écoute du patient peuvent représenter jusqu’à 80 % de la réussite du traitement de l’édenté total contre seulement 20% pour la qualité technique de réalisation
a. Vrai
b. Faux
3. Les études menées en matière de morpho-psychologie ont beaucoup aidé à la rationalisation des types de dents et ainsi à la réalisation des cartes de forme
a. Vrai
b. Faux
4. En prothèse amovible complète, il existe de nombreux logiciels qui permettent de simuler le sourire d’un patient édenté pour aider le praticien à choisir la forme idéale de dents
a. Vrai
b. Faux
5. La mise en évidence d’un certain nombre de repères est indispensable lors de la RIMM pour bien choisir la forme des futures dents prothétiques. Quels sont-ils ?
a. La distance inter-alaire
b. La ligne bipupillaire
c. La ligne du milieu
d. Le plan de Francfort

Réponses
1. FAUX ;
2. VRAI ;
3. VRAI ;
4. FAUX ;
5. a et b (la distance inter-alaire et la ligne bipupillaire)

Voir
Apports de la CFAO en prothèse amovible complète implanto-retenue
RC n°1 Vol 28 (2017)

Apports de la CFAO en prothèse amovible complète implanto-retenue

1. Le Le projet prothétique n’a que peu d’importance dans la conception de l’infrastructure supra-implantaire qui retient la prothèse amovible complète A. oui B. non 2. La présence d’un appui palatin est conditionnée par le nombre d’implants supportant la prothèse. A. oui B. non

1. Le Le projet prothétique n’a que peu d’importance dans la conception de l’infrastructure supra-implantaire qui retient la prothèse amovible complète
A. oui
B. non
2. La présence d’un appui palatin est conditionnée par le nombre d’implants supportant la prothèse.
A. oui
B. non

Réponses
Réponses :
1. NON
2. OUI

Voir
Dépistage des cancers buccaux
RC n°3 Vol 27 (2016)

Dépistage des cancers buccaux

1. Une ulcération de petite taille (moins d’un cm) a. ne peut être suspecte de malignité b. est toujours d’origine traumatique c. correspond à un aphte vulgaire d. peut être suspecte de malignité 2. Quel est le facteur de risque le plus important des carcinomes épidermoïdes oraux a. l’alcool b. le tabac c. l’association tabac-alcool d. la mauvaise hygiène e. les traumatismes chroniques f. les radiations 3. Quels signes peuvent faire évoquer un cancer de la cavité buccale a. ...

1. Une ulcération de petite taille (moins d’un cm)
a. ne peut être suspecte de malignité
b. est toujours d’origine traumatique
c. correspond à un aphte vulgaire
d. peut être suspecte de malignité
2. Quel est le facteur de risque le plus important des carcinomes épidermoïdes oraux
a. l’alcool
b. le tabac
c. l’association tabac-alcool
d. la mauvaise hygiène
e. les traumatismes chroniques
f. les radiations
3. Quels signes peuvent faire évoquer un cancer de la cavité buccale
a. céphalées
b. trismus
c. dysphagie
d. fièvre
e. otalgie
4. La biopsie d’une ulcération nécrotique suspecte de carcinome se fait
a. en pleine ulcération
b. en incluant la zone nécrotique
c. à cheval sur la muqueuse saine
d. de préférence au bistouri électrique
Réponses

1. d ; 2. c ; 3. b, c, e ; 4. c

Voir
Dépistage du Syndrome d’Apnées Obstructives du Sommeil (SAOS)  par l’Odontologiste
RC n°3 Vol 27 (2016)

Dépistage du Syndrome d’Apnées Obstructives du Sommeil (SAOS) par l’Odontologiste

1.Une apnée se définit par : a. Un arrêt du débit aérien naso-buccal de plus de 10 secondes b. Un ronflement de plus de 10 secondes c. Une diminution du flux respiratoire de plus de 50 % d. L’entrée dans une phase de rêves 2.Le SAOS est provoqué par : a. De fréquentes insomnies b. Une obstruction du pharynx c. La prise d’opioïdes d. La digestion post-prandiale 3.Le syndrome de Pickwik est caractérisé par : a. Des troubles du sommeil b. Une hyperactivité diurnex c. Un cou ...

1.Une apnée se définit par : a. Un arrêt du débit aérien naso-buccal de plus de 10 secondes b. Un ronflement de plus de 10 secondes c. Une diminution du flux respiratoire de plus de 50 % d. L’entrée dans une phase de rêves
2.Le SAOS est provoqué par : a. De fréquentes insomnies b. Une obstruction du pharynx c. La prise d’opioïdes d. La digestion post-prandiale
3.Le syndrome de Pickwik est caractérisé par : a. Des troubles du sommeil b. Une hyperactivité diurnex c. Un cou assez court et gras d. Une obésité
4.Les options thérapeutiques du SAOS : a. La prescription de somnifères b. La prescription d’un spray nasal c. La prescription d’une orthèse d’avancée mandibulaire d. La prescription d’un traitement par ventilation par pression positive continue
Réponses

1. a ; 2. b ; 3. a, c, d ; 4. c, d

Voir
Voir +
02/06/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Paris et banlieue Paris 8e Madeleine St-Lazare, cherche collaborateur 3 jours/semaine, éventuellement association cession. Tél. 06 70 25 41 83.
17/05/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Province et communauté Urgent cède pour 1 EURO symbolique, patientèle d'orthodontie exclusive dans un cabinet au sein d'une maison médicale, proche collèges, lycées, ...
13/06/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Province et communauté Marseille (1er), idéal pour jeune confrère voulant s'installer en toute sécurité, cède pour un prix symbolique mon cabinet avec 2 fauteuils, ...
23/05/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Province et communauté Cause départ en retraite imminent (30 juin), cède au prix de l’immobilier cabinet ODF tenu 43 ans par praticien qualifié. Potentiel énorme. 1h ...
06/06/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Province et communauté Montbrison 42600, changement activité vends cabinet tenu 20 ans, CA 225KE 25h/semaine, 9 semaines vacances, RVG, 2 PC état neuf, prix bas car plus ...
Toutes les annonces

Dernière parution

Innovations en prothèse amovible Sommaire Je m'abonne