Réalités Cliniques

Réalités Cliniques

La référence du praticien généraliste
4 numéros par an

Acheter/s'abonner

Sommaire

Articles

Numéros précédents

Bibliographie

Evaluations

Espace auteurs

Evaluations

Rechercher image
Rechercher

Lancer la recherche

L’apport du numérique à l’orthodontie
RC n°2 Vol 28 (2017)

L’apport du numérique à l’orthodontie

Auto évaluation 1. A propos des modèles d’études numériques a. Ils sont produits par une caméra intrabuccale b. Ils sont aussi précis et fiables que des modèles en plâtre c. A partir de ces modèles, il est possible de réaliser une simulation de traitement avec une réduction amélaire interproximale 2. Les objectifs de traitement visuel a. En 2D, ils donnent une bonne estimation au patient du résultat pouvant être obtenu b. En 3D, il permet aussi un visuel du résultat ...

Auto évaluation
1. A propos des modèles d’études numériques
a. Ils sont produits par une caméra intrabuccale
b. Ils sont aussi précis et fiables que des modèles
en plâtre
c. A partir de ces modèles, il est possible de réaliser
une simulation de traitement avec une réduction amélaire interproximale
2. Les objectifs de traitement visuel
a. En 2D, ils donnent une bonne estimation au patient
du résultat pouvant être obtenu
b. En 3D, il permet aussi un visuel du résultat obtenu
au niveau des tissus mous
c. Avec certaines des applications, il est possible d’effectuer une gouttière chirurgicale finale mais pas
une gouttière intermédiaire dans les cas de chirurgie bi-maxillaire
3. Les aligneurs
a. Il n’existe qu’un seul système permettant d’obtenir
un bon résultat
b. Il existe des limites dans leurs indications
c. Aucun collage sur les faces vestibulaires n’est nécessaire

Réponses
Réponses :
1. b, c ; 2. a, b, ; 3. b

Voir
Thérapeutiques accélératrices du déplacement dentaire orthodontique : où en est-on en 2016 ?
RC n°2 Vol 28 (2017)

Thérapeutiques accélératrices du déplacement dentaire orthodontique : où en est-on en 2016 ?

1. Le déplacement dentaire orthodontique : a. implique des phénomènes d’apposition osseuse/résorption osseuse b. peut être à l’origine de résorptions radiculaires c. est facilité par la formation de zones de hyalinisation d. est associé à davantage de complications lorsque les forces appliquées sont importantes 2. Le déplacement dentaire orthodontique peut être obtenu en pratique quotidienne par le recours : a. à la thérapie génique b. à l’injection locale de ...


1. Le déplacement dentaire orthodontique :
a. implique des phénomènes d’apposition osseuse/résorption osseuse
b. peut être à l’origine de résorptions radiculaires
c. est facilité par la formation de zones de hyalinisation
d. est associé à davantage de complications lorsque les forces appliquées sont importantes
2. Le déplacement dentaire orthodontique peut être obtenu en pratique quotidienne par le recours :
a. à la thérapie génique
b. à l’injection locale de prostaglandines
c. aux corticotomies alvéolaires
d. à la thérapie laser de faible intensité
3 Les thérapeutiques accélératrices du déplacement dentaire orthodontiques :
a. impliquent nécessairement des thérapeutiques invasives
b. agissent à l’échelle cellulaire et/ou moléculaire
c. ne fonctionnent que sur certains mouvements particuliers
d. sont associées à davantage de complications dento-parodontales locales

Réponses
Réponses :
1. a, b, d ; 2. c, d ; 3. b

Voir
Comment l’orthodontie favorise  la régénération  des lésions parodontales ?
RC n°2 Vol 28 (2017)

Comment l’orthodontie favorise la régénération des lésions parodontales ?

Auto évaluation 1. Le traitement orthodontique favorise le changement d’environnement bactérien a. par l’utilisation de dispositifs fixes b. par l’utilisation de dispositifs amovibles c. par le déplacement de la flore supra-gingivale 2. L’utilisation d’Emdogain® dans les procédures de régénération parodontale a. est un processus mécaniste de sélection cellulaire b. est un processus biologique de stimulation cellulaire c. crée un système d’attache de fibres parallèles ...

Auto évaluation
1. Le traitement orthodontique favorise le changement d’environnement bactérien
a. par l’utilisation de dispositifs fixes
b. par l’utilisation de dispositifs amovibles
c. par le déplacement de la flore supra-gingivale
2. L’utilisation d’Emdogain® dans les procédures de régénération parodontale
a. est un processus mécaniste de sélection cellulaire
b. est un processus biologique de stimulation cellulaire
c. crée un système d’attache de fibres parallèles à la surface radiculaire
d. n’entraîne pas une régénération complète quantitativement
3. Le remodelage osseux
a. est obtenu par un mouvement orthodontique à forces continues
b. est obtenu par l’utilisation d’Emdogain®
c. est obtenu par la sur-régulation de système Rank
d. est obtenu par la formation d’une zone de hyalinisation
4. Sur un parodonte diminué
a. les mouvements orthodontiques doivent être rapides pour effectuer le moins de charges possibles
b. les mouvements orthodontiques doivent être lents et continus
c. les mouvements orthodontiques doivent se faire obligatoirement après thérapeutique parodontale chirurgicale
d. les mouvements orthodontiques doivent se faire obligatoirement après thérapeutique parodontale non chirurgicale

Réponses
Réponses :
1. a, c ; 2. b ; 3. a, b, c ; 4. b, d

Voir
Le diagnostic muco-gingival en orthodontie : avant, pendant, après. Quand faut-il intervenir ?
RC n°2 Vol 28 (2017)

Le diagnostic muco-gingival en orthodontie : avant, pendant, après. Quand faut-il intervenir ?

Auto évaluation 1. Un biotype parodontal à risque : a. est un facteur de risque d’apparition de récessions gingivales pendant un traitement orthodontique. b. a besoin d’être renforcé par des techniques de chirurgie plastique parodontale si des mouvements orthodontiques à risque sont prévus. c. résiste aussi bien à un brossage traumatique qu’un biotype épais. 2. Les récessions gingivales : a. apparues en cours de traitement orthodontique ne doivent être traitées qu’une fois ...

Auto évaluation
1. Un biotype parodontal à risque :
a. est un facteur de risque d’apparition de récessions gingivales pendant un traitement orthodontique.
b. a besoin d’être renforcé par des techniques de chirurgie plastique parodontale si des mouvements orthodontiques à risque sont prévus.
c. résiste aussi bien à un brossage traumatique qu’un biotype épais.
2. Les récessions gingivales :
a. apparues en cours de traitement orthodontique ne doivent être traitées qu’une fois le traitement terminé.
b. déjà présentes avant le traitement orthodontique risquent de s’aggraver en cas de mouvements orthodontiques à risque
c. peuvent être une conséquence des tractions orthodontiques, même si elles apparaissent plusieurs mois après la fin du traitement orthodontique.
3. La frénectomie :
a. du frein médian vestibulaire maxillaire peut être réalisée en denture lactéale
b. du frein médian vestibulaire maxillaire n’est pas indiquée avant l’éruption des prémolaires
c. du frein labial est indiquée en cas de déficit fonctionnel

Réponses
Réponses :
1. a, b ; 2. b, c ; 3. c

Voir
Parodontite sévère : quand l’orthodontie et les traitements biomimétiques redonnent le sourire
RC n°2 Vol 28 (2017)

Parodontite sévère : quand l’orthodontie et les traitements biomimétiques redonnent le sourire

Auto évaluation 1. L’orthodontie est possible sur un parodonte réduit a. Oui b. Non 2. Le traitement parodontal peut entraîner une fermeture spontanée des diastèmes secondaires a. Oui b. Non 3. Dans le cadre des traitements pluridisciplinaires, le traitement orthodontique doit être effectué avant la parodontie a. Oui b. Non 4. L’analyse esthétique virtuelle sur photographies a. Est un guide pour les praticiens dans l’établissement d’un plan de traitement pluridisciplinaire et ...

Auto évaluation
1. L’orthodontie est possible sur un parodonte réduit
a. Oui
b. Non
2. Le traitement parodontal peut entraîner une fermeture spontanée des diastèmes secondaires
a. Oui
b. Non
3. Dans le cadre des traitements pluridisciplinaires, le traitement orthodontique doit être effectué avant la parodontie
a. Oui
b. Non
4. L’analyse esthétique virtuelle sur photographies
a. Est un guide pour les praticiens dans l’établissement d’un plan
de traitement pluridisciplinaire et complexe
b. Est un moyen de communication entre les praticiens des différentes spécialités
c. A pour objectif premier que le patient accepte le plan de traitement
5. Le mock-up
a. Correspond aux restaurations d’usage
b. Permet au patient de valider le projet esthétique et fonctionnel
c. Sert de guide au praticien lors de chirurgies d’aménagement parodontal
6. Selon le gradient thérapeutique
a. La facette est moins mutilante que la couronne périphérique
b. La facette est moins mutilante que les composites réalisés en technique directe
c. L’orthodontie est le traitement le plus conservateur en tissus dentaires

Réponses
Réponses :
1. a, d ; 2. a ; 3. b ; 4. a, b ; 5. b, c ; 6. a, c

Voir
Chronologie du plan de traitement : paro, ortho, implanto
RC n°2 Vol 28 (2017)

Chronologie du plan de traitement : paro, ortho, implanto

Auto évaluation 1. Mini-vis orthodontiques. Facteurs à prendre en compte : a. hauteur de la gencive attachée b. espace inter-radiculaire c. profondeur du vestibule 2. Les implants conventionnels peuvent être placés : a. systématiquement après le traitement orthodontique b. avant traitement orthodontique en cas d’ancrage nécessaire autre que les dents c. indépendamment du traitement orthodontique 3. Le suivi parodontal : a. n’est plus nécessaire une fois les traitements ...

Auto évaluation
1. Mini-vis orthodontiques. Facteurs à prendre en compte :

a. hauteur de la gencive attachée
b. espace inter-radiculaire
c. profondeur du vestibule
2. Les implants conventionnels peuvent être placés :
a. systématiquement après le traitement orthodontique
b. avant traitement orthodontique en cas d’ancrage nécessaire autre que les dents
c. indépendamment du traitement orthodontique
3. Le suivi parodontal :
a. n’est plus nécessaire une fois les traitements orthodontique et implantaire terminés
b. est de 2 à 3 mois pendant tout le traitement orthodontique
c. assure le maintien d’un parodonte sain avant, pendant et après traitements

Réponses
Réponses :
1. a,b ; 2. b ; 3. b, c

Voir
Empreinte secondaire et enregistrement de la relation intermaxillaire en PAC : approche neuromusculaire
RC n°1 Vol 28 (2017)

Empreinte secondaire et enregistrement de la relation intermaxillaire en PAC : approche neuromusculaire

1. Le système K7® a. Repose sur des concepts d’occlusion neuromusculaire. b. Est d’apparition très récente. c. Permet une analyse graphique de la cinématique mandibulaire. d. Ne peut s’utiliser chez l’édenté complet. 2. Les TENS a. Ne s’utilisent qu’en odontologie. b. Permettent de diminuer les spasmes musculaires et les douleurs. c. Doivent être réglés pour chaque patient. d. Agissent sur les nerfs. 3. Dans cette technique, les empreintes secondaires a. Demandent ...

1. Le système K7®
a. Repose sur des concepts d’occlusion neuromusculaire.
b. Est d’apparition très récente.
c. Permet une analyse graphique de la cinématique mandibulaire.
d. Ne peut s’utiliser chez l’édenté complet.
2. Les TENS
a. Ne s’utilisent qu’en odontologie.
b. Permettent de diminuer les spasmes musculaires et les douleurs.
c. Doivent être réglés pour chaque patient.
d. Agissent sur les nerfs.
3. Dans cette technique, les empreintes secondaires
a. Demandent une grande coopération du patient pour les mouvements fonctionnels.
b. Permettent l’utilisation d’un matériau unique.
c. Ne nécessitent pas de PEI.

Réponses
1. a, c ;
2. b, c, d ;
3. b

Voir
L’usinage des bases prothétiques en prothèse amovible complète
RC n°1 Vol 28 (2017)

L’usinage des bases prothétiques en prothèse amovible complète

1. Les empreintes secondaires a. sont réalisées à l’aide d’une caméra optique intrabuccale b. nécessitent un poudrage de la gencive c. sont scannées par le prothésiste au laboratoire d. sont facultatives 2. L’usinage des prothèses a. augmente leur précision d’adaptation b. nécessite une imprimante 3D c. diminue les porosités de la résine des bases d. augmente la quantité de monomère libre résiduel 3. La technique intra-orale d’enregistrement de la relation ...

1. Les empreintes secondaires
a. sont réalisées à l’aide d’une caméra optique intrabuccale
b. nécessitent un poudrage de la gencive
c. sont scannées par le prothésiste au laboratoire
d. sont facultatives
2. L’usinage des prothèses
a. augmente leur précision d’adaptation
b. nécessite une imprimante 3D
c. diminue les porosités de la résine des bases
d. augmente la quantité de monomère libre résiduel
3. La technique intra-orale d’enregistrement de la relation maxillo-mandibulaire
a. nécessite un scanner intra-oral
b. s’effectue à l’aide d’un point d’appui central
c. est une technique fiable
d. fait appel au tracé de l’arc gothique de Gysi
4. La technologie numérique en prothèse complète
a. permet de réduire les délais de fabrication de la prothèse
b. impose un plus grand nombre de séances cliniques pour le patient
c. facilite l’échange d’informations entre le laboratoire et le cabinet
d. nécessite l’acquisition d’un scanner pour le praticien

Réponses
1. c ;
2. a, c ;
3. b, c, d ;
4. a, c

Voir
Voir +
25/06/2017 - ASSISTANTES - OFFRES D'EMPLOIS Tarn 15mn Est d'Albi, recherche assistante dentaire qualifiée pour un CDD 35h/semaine remplacement congés maternité du 01/08/2017 au 28/02/2018. ...
19/07/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Province et communauté A vendre cabinet à Brive (19). SCM 2 praticiens. informatique changée en 2016 (Visiodent ligne 500) Chaîne sté neuve. Radio 3D Cranex. Accès ...
19/07/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Province et communauté Deauville 14, cause retraite, cabinet omnipratique associé à implantologue exclusif. Email : dadscar@free.fr
06/07/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Province et communauté Le Mans, cherche collaborateur en vue reprise cabinet (retraite) 3 fauteuils pano Julie... Très bonne patientèle. Tél. 06 63 62 07 49. Email : ...
22/08/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Paris et banlieue Cause retraite fin 2017 dans 85 (Vendée) proche mer, cède cabinet (avec ou sans murs), gros potentiel, cadre agréable. Tél. 06 03 51 73 20. Email ...
Toutes les annonces

Dernière parution

Gestion pluridisciplinaire ortho-paro-implanto Sommaire Je m'abonne