Réalités Cliniques

Réalités Cliniques

La référence du praticien généraliste
4 numéros par an

Acheter/s'abonner

Sommaire

Articles

Numéros précédents

Bibliographie

Evaluations

Espace auteurs

Articles

Rechercher
Rechercher

lancer la recherche

Prescription chez l’enfant

Prescription chez l’enfant

RC - Année : 2017 - Volume : 28 RC - Année : 2017 - Volume : 28 - Numéro : 4 - Page : 282-286
12,00€ Acheter En savoir +
Résumé : En odontologie pédiatrique la prescription est spécifique à plusieurs niveaux. L’implication, la compréhension des parents et l’acceptation de l’enfant constituent un prérequis à l’efficacité du traitement. Les molécules utilisées en pédiatrie n’entrent pas toutes dans le cadre de l’AMM, conduisant les odontologistes à prescrire hors AMM. L’essor des études épidémiologiques et l’enregistrement des effets indésirables conduisent à une évolution régulière des recommandations. Cet article présente les particularités de la prescription chez l’enfant en termes de forme galénique, de pharmacologie et de posologie. Elles concernent l’antibiothérapie prophylactique et curative, la prise en charge médicamenteuse de la douleur et la prémédication sédative. Auteurs :
12,00€ Acheter Réduire

Prescrire chez le patient adulte en oncologie

RC - Année : 2017 - Volume : 28 RC - Année : 2017 - Volume : 28 - Numéro : 4 - Page : 276-281
12,00€ Acheter En savoir +
Résumé : L’incidence des cancers ne cesse d’augmenter en France et la prise en charge odontologique des patients est une mission de santé publique qui engage toute la communauté des chirurgiens-dentistes. Ces patients ont des besoins spécifiques pendant leurs traitements mais également à distance. Cette spécificité relève souvent de contraintes posées par un calendrier thérapeutique oncologique strict, des médications nombreuses mais également de la complexité à prendre en charge certains effets indésirables des traitements. Dans son cabinet dentaire, le chirurgien-dentiste ne doit pas se sentir désinvesti de son rôle de praticien traitant. Grâce à une concertation précoce avec les équipes oncologiques et une connaissance précise des traitements prévus, il contribue à tout moment à une optimisation de la prise en charge. Auteurs : Emmanuelle Vigarios MCU-PH. Médecine bucco-dentaire. Consultation multidisciplinaire des pathologies de la muqueuse buccale. Institut Universitaire du Cancer. Toulouse Oncopole
12,00€ Acheter Réduire
Exemple de cellulite génienne basse avec fistulisation à la peau (Photo : Dr S. Cousty).

Utilisation des antibiotiques en odontologie : les nouveaux défis

RC - Année : 2017 - Volume : 28 RC - Année : 2017 - Volume : 28 - Numéro : 4 - Page : 260-266
12,00€ Acheter En savoir +
Résumé : Face à une population vieillissante et polymédiquée, les questions concernant l’utilisation des antibiotiques se posent quotidiennement en particulier pour les patients immunodéprimés, les patients sous Bisphosphonates ou sous Biothérapies. Le terrain médical du patient ainsi que les interférences médicamenteuses potentielles doivent dorénavant être pris en compte prioritairement dans notre décision de prescription. La question se pose d’autant plus que l’antibiothérapie systématique ou de confort doit être proscrite. En effet, le développement des résistances fait partie des défis majeurs pour conserver l’efficacité des antibiotiques au XXIe siècle. Chaque ordonnance doit être argumentée et réfléchie. Auteurs : Arnaud Lafon
MCU-PH. Laboratoire Parcours Santé Systémique (EA4129)
Faculté de Médecine Laënnec. Université Claude Bernard Lyon 1.
Centre de Soins d’Enseignement et de Recherche Dentaire des Hospices Civils de Lyon
Quadiri Timour
MCU-PH. Laboratoire de pharmacologie médicale UFR, Faculté de Médecine Grange Blanche
Université Claude Bernard Lyon.Centre de Pharmacovigilance
Hospices Civils de Lyon. Faculté d’Odontologie. Université Claude Bernard, Lyon
12,00€ Acheter Réduire
Traitement des douleurs chroniques : les médicaments des douleurs neuropathiques

Traitement des douleurs chroniques : les médicaments des douleurs neuropathiques

RC - Année : 2017 - Volume : 28 RC - Année : 2017 - Volume : 28 - Numéro : 4 - Page : 252-258
12,00€ Acheter En savoir +
Résumé : Les douleurs neuropathiques ne sont pas rares en médecine bucco-dentaire. Elles sont le plus souvent les conséquences d’un traitement endodontique, d’un acte de chirurgie orale ou encore idiopathique. Leur prise en charge doit être pluridisciplinaire et associer un traitement médical et psychologique. Les médicaments des douleurs neuropathiques appartiennent pour la plupart aux antidépresseurs et antiépileptiques. Nous détaillons dans cet article les données pharmacologiques et thérapeutiques de ces traitements. Leur utilisation nécessite de bien en connaître la balance bénéfice risque. Auteurs : Vianney Descroix
PU-PH. UFR d’Odontologie. Université Paris Diderot. Service d’Odontologie. Hôpitaux Universitaires Pitié Salpêtrière Charles Foix.
12,00€ Acheter Réduire
Avulsion de la 38 enclavée (Photo : Dr Cousty).

La prise en charge des douleurs aiguës en chirurgie orale

RC - Année : 2017 - Volume : 28 RC - Année : 2017 - Volume : 28 - Numéro : 4 - Page : 246-250
12,00€ Acheter En savoir +
Résumé : La prise en charge de la douleur aiguë en chirurgie orale repose dans un premier temps sur l’évaluation globale de la douleur ressentie par le patient. Le praticien doit caractériser la douleur par son intensité, sa localisation, son évolutivité ainsi que son étiologie. Selon l’étiologie de la douleur, un geste thérapeutique peut être réalisé en association avec la mise en place d’un traitement antalgique. Enfin, pour tout geste chirurgical effectué, le praticien doit assurer la prévention et le traitement des douleurs postopératoires. Pour cela, il doit prendre en compte les facteurs prédictifs de son apparition et de son intensité. Auteurs : Mathilde Fénelon
Pôle d’Odontologie et de Santé Buccale, CHU de Bordeaux. Inserm U1026, Bioingénierie Tissulaire. Université de Bordeaux
Sylvain Catros
Pôle d’Odontologie et de Santé Buccale, CHU de Bordeaux. Inserm U1026, Bioingénierie Tissulaire. Université de Bordeaux
12,00€ Acheter Réduire

Prescrire des probiotiques : Pourquoi ? Comment ?

RC - Année : 2017 - Volume : 28 RC - Année : 2017 - Volume : 28 - Numéro : 4 - Page : 242-245
12,00€ Acheter En savoir +
Résumé : Les biofilms de la cavité buccale sont en partie responsables des lésions carieuses et parodontales. Dans ce contexte-là, le déséquilibre de la flore buccale joue un rôle important dans le déclenchement et l’aggravation de ces pathologies. Les thérapeutiques actuelles permettant la diminution de la charge bactérienne par l’amélioration de l’hygiène bucco-dentaire, même lorsqu’elles sont bien conduites, montrent parfois des limites. L’administration de probiotiques dans le but d’induire une recolonisation bactérienne ciblée est déjà réalisée de manière courante dans d’autres spécialités médicales notamment en gastro-entérologie et les premiers résultats concernant leur utilisation en tant qu’adjuvant thérapeutique dans le traitement des lésions carieuses et parodontales sont prometteurs. Auteurs : Sara Laurencin-Dalicieux
MCU-PH en Parodontologie. Consultation pluridisciplinaire. Pathologie de la muqueuse buccale. CHU Toulouse. Faculté de chirurgie dentaire. Université Paul Sabatier, Toulouse
12,00€ Acheter Réduire

Effets indésirables et interactions médicamenteuses d’intérêt en odontologie

RC - Année : 2017 - Volume : 28 RC - Année : 2017 - Volume : 28 - Numéro : 4 - Page : 237-241
12,00€ Acheter En savoir +
Résumé : Les médicaments prescrits en odontologie ont des effets indésirables et des interactions médicamenteuses que le chirurgien-dentiste doit connaître pour optimiser sa prescription. Les effets indésirables et les interactions médicamenteuses sont très variables selon l’antibiotique, l’antifongique, l’antalgique ou l’anti-inflammatoire prescrit. Les macrolides et les antifongiques azolés peuvent allonger l’intervalle QT. Le paracétamol à des doses élevées est à utiliser avec prudence, en association avec les antivitamines K ou l’imatinib. Le risque de syndrome sérotoninergique avec le tramadol contre-indique son association avec l’iproniazide.
Auteurs : Emmanuelle Bondon-Guitton PH Pharmacovigilance, CHU Toulouse
Sarah Cousty MCU-PH Chirurgie Orale, CHU Toulouse, Consultation pluridisciplinaire de pathologie de la muqueuse buccale, Service d’Odontologie Toulouse
12,00€ Acheter Réduire
Prothèse implantoportée en denture mixte chez l’adolescent atteint de maladies rares

Prothèse implantoportée en denture mixte chez l’adolescent atteint de maladies rares

RC - Année : 2017 - Volume : 28 RC - Année : 2017 - Volume : 28 - Numéro : 3 - Page : 221-230
12,00€ Acheter En savoir +
Résumé
Les oligodonties correspondent à une anomalie du développement dentaire caractérisée par une importante variabilité clinique et doivent faire l’objet d’une prise en charge multidisciplinaire. Les principaux paramètres diagnostiques à considérer sont la sévérité du phénotype, la distribution des agénésies dentaires, la maturité squelettique et les caractéristiques morphologiques et dimensionnelles du site implantaire symphysaire. Les spécificités chirurgicales sont une intervention sur un os en cours de croissance et caractérisé par une hypotrophie osseuse et, dans certains cas, une hypercorticalisation, à l’origine de difficultés chirurgicales. Le protocole prothétique consiste en la réalisation de prothèse adjointe mandibulaire implanto-stabilisée jusqu’à la fin de la croissance, évoluant en prothèse fixée supra-implantaire dès la maturité squelettique atteinte, après la mise en place d’implants supplémentaires en secteurs latéro-postérieurs mandibulaires et d’implants maxillaires.

Implication clinique
Les oligodonties peuvent faire l’objet de traitements implantaires précoces avec mise en place d’implants symphysaires standards ou de mini-implants en fonction de l’hypotrophie osseuse. Ces implants permettent la stabilisation d’une prothèse adjointe mandibulaire supra-implantaire jusqu’à la fin de la croissance squelettique. Auteurs : François Clauss
PU-PH. UF odontologie pédiatrique, CRMR ORARES. Strasbourg Jean-Christophe Dahlet
Attaché hospitalier. CRMR ORARES. Strasbourg
Vincent Vogt
Attaché hospitalier. CRMR ORARES. Strasbourg
Thibaut Siebert
Attaché hospitalier. UF odontologie pédiatrique.
Agnès Bloch-Zupan
PU-PH. UF odontologie pédiatrique, CRMR ORARES. Strasbourg
Frédéric Obry
MCU-PH. UF Odontologie Pédiatrique. CRMR ORARES. Strasbourg
Marie-Cécile Manière
PU-PH. Coordinatrice CRMR ORARES. UF Odontologie Pédiatrique. Strasbourg
12,00€ Acheter Réduire
Les solutions prothétiques en cas de perte précoce des dents temporaires

Les solutions prothétiques en cas de perte précoce des dents temporaires

RC - Année : 2017 - Volume : 28 RC - Année : 2017 - Volume : 28 - Numéro : 3 - Page : 213-220
12,00€ Acheter En savoir +
Résumé
Traditionnellement, la prothèse est associée à l’adulte et non à l’enfant. Certaines situations cliniques (carie de la petite enfance ou maladie carieuse sévère, traumatisme) demandent cependant une réhabilitation prothétique dès le plus jeune âge. Si les objectifs en odontologie pédiatrique sont en partie identiques à ceux ciblés chez l’adulte - rétablir les fonctions orofaciales et l’esthétique - d’autres sont spécifiques de l’enfant, du fait de la croissance alvéolo-dentaire et des changements de dentures. Ces réhabilitations doivent être en particulier simples à mettre en œuvre et modifiables dans le temps. Cet article décrit différentes solutions prothétiques dont le but est de prévenir l’apparition de malocclusions et de répondre aux différents objectifs précités.

Implication clinique
La réhabilitation suite à la perte précoce des dents temporaires est indispensable à la mise place optimale de l’occlusion. Elle doit permettre de conserver les fonctions oro-faciales et/ou recouvrer l’esthétique du sourire. Auteurs : Frédéric Courson
MCU Paris Descartes. PH APHP - Hôpital Bretonneau URB2i EA 4662 Paris Descartes
Violaine Smail-Faugeron MCU Université Paris Descartes. PH APHP - Hôpital Bretonneau. URB2i EA 4662 Paris Descartes
Michèle Muller-Bolla
PU Université Nice-Sophia Antipolis. PH CHUN - Nice. URB2i EA 4662 Paris Descartes
12,00€ Acheter Réduire
Voir +
05/12/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Province et communauté Proche Grenoble, cède cabinet avec ou sans les murs, 70m2 RdC jardin, climatisé, informatisé, patientèle fidèle. Tél. 06 63 18 13 01 urgent.
18/10/2017 - PRATICIENS - OFFRES D'EMPLOIS - Paris et banlieue Cabinet dentaire C.C.R Créteil Soleil, 5 fauteuils omnipratiques cherche orthodontiste et pédodontiste. Patientèle assurée. Tél. 06 86 55 81 80.
06/12/2017 - PRATICIENS - OFFRES D'EMPLOIS - Paris et banlieue Standing Victor-Hugo, cause retraite 3 ans, cherche collaborateur et rachat murs. Email : chirdent110@gmail.com
13/11/2017 - PRATICIENS - OFFRES D'EMPLOIS - Province et communauté Proximité Chartres, cabinet 3 fauteuils, 2 praticiens, cherche collaborateur(trice) 3-4 jours/semaine. Début 2018. Association possible. Tél. 06 03 ...
18/11/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Paris et banlieue Bois-Colombes 92, choisissez sécurité, profit + temps libre. Cause retraite, vends cabinet ouvert 3,5 jours par semaine, 12 semaines de vacances/an. ...
Toutes les annonces

Dernière parution

Prescription : infection, inflammation, douleurs... Sommaire Je m'abonne