Droit à l’erreur

Revue Information Dentaire / 12/12/2017

Le « droit à l’erreur » des entreprises (et des particuliers) vis-à-vis de l’administration, notamment fiscale, a été présenté au Conseil des ministres le 27 novembre. Le projet de loi « Pour un État au service d’une société de confiance » renverse la charge de la preuve.
 
L’entreprise est présumée de bonne foi : il reviendra à l’administration de démontrer sa mauvaise foi. En cas de retard de déclaration ou de paiement, par exemple, si l’administration relève l’erreur et que celle-ci est jugée « de bonne foi », les intérêts de retards seront réduits à 30 %. Si elle est signalée par le chef d’entreprise lui-même, seulement 50 % des intérêts seront à verser.
 
Évidemment, ce droit à l’erreur ne vaudra pas dans les cas de fraude ou d’atteinte à la sécurité ou à la santé publique et en cas de récidive. Le projet de loi prévoit également un « droit au contrôle » qui permettra à toute entreprise de demander à une administration de la contrôler pour s’assurer qu’elle respecte les procédures, sans risque de sanction aggravée. Autre nouveauté : pour certaines infractions, l’Inspection du travail pourra donner un avertissement avant de sanctionner, « un carton jaune avant le carton rouge ».


Mot de passe oublié / Aide
Devenir membre
Aucun commentaire

Articles similaires

Accès partiel : recours au Conseil d’État

Accès partiel : recours au Conseil d’État

Deux syndicats dentaires (CNSD et UD), ainsi que des syndicats de médecins, pharmaciens ou biologistes, ont déposé le 29 décembre devant le Conseil d’État un recours en annulation de trois textes de loi parus récemment au Journal officiel et ouvrant la voie à l’accès partiel aux professions de santé (décret 2017-1520 du 2 novembre 2017, arrêté du 4 décembre 2017, arrêté du ...

Exercice professionnel 22/01/2018A
Numerus clausus en petite hausse

Numerus clausus en petite hausse

1 203 : c’est le nombre d’étudiants qui seront autorisés « à poursuivre leurs études en odontologie à la suite des épreuves terminales de l’année universitaire 2017-2018 » (Journal officiel du 29 décembre), soit 4 places de plus qu’en 2016-2017.   La répartition de ce numerus clausus entre les UFR reste sensiblement équivalente avec, par exemple, 180 places à Paris ...

Exercice professionnel 17/01/2018
43 % du chiffre d’affaires : valeur moyenne, en hausse, d’un cabinet dentaire

43 % du chiffre d’affaires : valeur moyenne, en hausse, d’un cabinet dentaire

Le prix de cession moyen des cabinets dentaires (hors orthodontie), France entière, s’établit à 43 % du chiffre d’affaires (contre 35 % en 2015), 60 % des transactions s’inscrivant entre 24 et 60 %, selon une étude (édition de janvier 2015) publiée par Interfimo sur son site Internet (interfimo.fr) le 9 janvier.   Interfimo, filiale du Crédit Lyonnais et l’un des principaux ...

Exercice professionnel 15/01/2018A
08/01/2018 - PRATICIENS - OFFRES D'EMPLOIS - Paris et banlieue Urgent cherche praticien thésé, collaborateur/trice motivé et consciencieux pour intégrer nouvelle structure avec bloc chirurgical. Livry-Gargan ...
15/01/2018 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Province et communauté Puyricard 13540, cède cabinet tenu 37 ans (retraite). Tél. 06 33 63 25 21.
04/12/2017 - PRATICIENS - OFFRES D'EMPLOIS - Paris et banlieue Paris proche Montmartre, cabinet omnipratique recherche collaborateur(trice) à temps partiel dans la perspective d'une cession. Tél. 06 24 50 50 50.
14/01/2018 - PRATICIENS - OFFRES D'EMPLOIS - Paris et banlieue Neuilly-sur-Seine, cause surcharge de travail cherche un collaborateur associé (SELARL)avec possibilité dans l’avenir de rachat partiel ou total ...
22/12/2017 - PRATICIENS - OFFRES D'EMPLOIS - Paris et banlieue Cabinet de parodontologie exclusif (75008), Dr Chérel et Dr Moreaux, cherche confrère(sœur) collaborateur pour réalisation thérapeutique ...
Toutes les annonces

Dernière parution

ID n°1 Vol.100 - 17 Janvier 2018 Sommaire Je m'abonne