La Sécurité sociale veut faire 2 milliards d’euros d’économies

Revue Information Dentaire / 07/07/2017 La Sécurité sociale veut faire 2 milliards d’euros d’économies

C’est parti pour la construction du premier Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) du quinquennat Macron ! L’Assurance maladie s’apprête à publier son traditionnel rapport annuel « Charges et Produits » qui propose au gouvernement de multiples pistes d’économies et de réformes pour l’année à venir, en l’occurrence 2018.

Principal objectif : réaliser près de 2 milliards d’euros d’économies pour faire face à l’augmentation naturelle des dépenses de santé. Au menu : renforcement des soins ambulatoires (470 millions d'euros), pertinence des soins (510 millions d'euros), lutte contre la fraude (210 millions) et, bien entendu, économies sur le médicament qui, comme tous les ans, paiera le plus lourd tribut (750 millions d’euros) avec des baisses de prix, de meilleures prescriptions et la promotion des génériques. Autant de recettes archi-connues puisqu’appliquées tous les ans.

Mais deux propositions innovantes attisent la curiosité. La CNAM propose de passer « au forfait » pour financer la chirurgie de la hanche. Elle souhaite régler pour chaque opération un forfait global unique de soins et non plus financer chaque acte de la séquence de soins : hospitalisation, consultations externes, soins infirmiers, kinésithérapie, etc. Car l’arthroplastie de la hanche est une opération sujette à complications entraînant parfois de lourds frais de reprises. L’exemple vient de Suède. A la suite de la mise en place de ce forfait, le taux de reprises pour prothèse de hanche y a diminué de 26 % en quelques années. Appliqué en France, cela se traduirait par une économie de 9 millions d’euros. La CNAM propose d’expérimenter ce système d’incitation à la qualité sur 2 ou 3 ans puis, s’il est efficient, de l’étendre à d’autres opérations comme la prothèse de genou.

Autre proposition novatrice : la création d’un fonds pour l’innovation dans l’organisation du système de soins. La CNAM déplore que beaucoup de projets ou d’expérimentations (innovation, télémédecine, parcours de soins…) capotent faute de budgets ou de cadre législatif trop contraignant. Il s’agirait donc de créer un fonds dédié assorti d’un « cadre juridique générique » permettant de déroger au droit commun.


Mot de passe oublié / Aide
Devenir membre
Aucun commentaire

Articles similaires

Les négociations conventionnelles ont repris

Les négociations conventionnelles ont repris

Les précédentes négociations, cet hiver, n’avaient pu aboutir et le règlement arbitral instaurant des plafonds tarifaires sur la prothèse en contrepartie de quelques revalorisations sur les soins avait été finalement publié au Journal officiel le 31 mars pour entrer en application le 1er janvier 2018. Or, cet été, la nouvelle ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a finalement décidé, après ...

Politique de santé 20/09/2017A
Renforcer la Miviludes

Renforcer la Miviludes

Dans une note au Premier Ministre rendue publique le 6 septembre, la Cour des Comptes propose une « réorganisation » de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes).   Cet organisme qui suit de près les dérives sectaires pour mieux les dénoncer, notamment dans le domaine de la santé, a connu une évolution importante du contexte de ...

Politique de santé 15/09/2017
CSG : le gouvernement annonce une compensation pour les libéraux de santé

CSG : le gouvernement annonce une compensation pour les libéraux de santé

La hausse de la CSG (+ 1,7 point) sera effective au 1er janvier 2018, tandis que les cotisations salariales « maladie » et « chômage » (- 3,15 points) seront supprimées en deux étapes le 1er janvier et à l’automne 2018, a annoncé le gouvernement fin août. Le Centre national des professions de santé (CNPS) qui regroupe une quarantaine de syndicats, dont les syndicats dentaires, ...

Politique de santé 14/09/2017
29/08/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Province et communauté Région centre Chabris, 2.800 habitants chasse pêche nature, cède cabinet tenu 33 ans, pôle de santé neuf, très bonne affaire. Conditions ...
13/09/2017 - PRATICIENS - OFFRES D'EMPLOIS - Province et communauté Moselle Est Saint-Avold, 3 fauteuils 240m2 labo prothèse intégré 2 prothésistes, ProMax 3D recherche collaborateur(trice) expérimenté(e). Tél. ...
12/09/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Paris et banlieue Nord Ile de France,Cause retraite décembre 2017, cède cabinet bon potentiel, tenu 38 ans, très bien situé face gare SNCF, 30' Paris nord avec ou ...
07/09/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Paris et banlieue Mandres 94, vends cabinet agréable cause retraite. Tél. 06 82 33 98 23.
14/09/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Paris et banlieue Les Clayes S/Bois 78, cause retraite vends murs centre médical indépendant RdC, pluridisciplinaire 1 dentiste et des médecins spécialistes, 250m2 ...
Toutes les annonces

Dernière parution

ID n°31 Vol.99 - 20 Septembre 2017 Sommaire Je m'abonne