La Sécurité sociale veut faire 2 milliards d’euros d’économies

Revue Information Dentaire / 07/07/2017 La Sécurité sociale veut faire 2 milliards d’euros d’économies

C’est parti pour la construction du premier Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) du quinquennat Macron ! L’Assurance maladie s’apprête à publier son traditionnel rapport annuel « Charges et Produits » qui propose au gouvernement de multiples pistes d’économies et de réformes pour l’année à venir, en l’occurrence 2018.

Principal objectif : réaliser près de 2 milliards d’euros d’économies pour faire face à l’augmentation naturelle des dépenses de santé. Au menu : renforcement des soins ambulatoires (470 millions d'euros), pertinence des soins (510 millions d'euros), lutte contre la fraude (210 millions) et, bien entendu, économies sur le médicament qui, comme tous les ans, paiera le plus lourd tribut (750 millions d’euros) avec des baisses de prix, de meilleures prescriptions et la promotion des génériques. Autant de recettes archi-connues puisqu’appliquées tous les ans.

Mais deux propositions innovantes attisent la curiosité. La CNAM propose de passer « au forfait » pour financer la chirurgie de la hanche. Elle souhaite régler pour chaque opération un forfait global unique de soins et non plus financer chaque acte de la séquence de soins : hospitalisation, consultations externes, soins infirmiers, kinésithérapie, etc. Car l’arthroplastie de la hanche est une opération sujette à complications entraînant parfois de lourds frais de reprises. L’exemple vient de Suède. A la suite de la mise en place de ce forfait, le taux de reprises pour prothèse de hanche y a diminué de 26 % en quelques années. Appliqué en France, cela se traduirait par une économie de 9 millions d’euros. La CNAM propose d’expérimenter ce système d’incitation à la qualité sur 2 ou 3 ans puis, s’il est efficient, de l’étendre à d’autres opérations comme la prothèse de genou.

Autre proposition novatrice : la création d’un fonds pour l’innovation dans l’organisation du système de soins. La CNAM déplore que beaucoup de projets ou d’expérimentations (innovation, télémédecine, parcours de soins…) capotent faute de budgets ou de cadre législatif trop contraignant. Il s’agirait donc de créer un fonds dédié assorti d’un « cadre juridique générique » permettant de déroger au droit commun.


Mot de passe oublié / Aide
Devenir membre
Aucun commentaire

Articles similaires

Troisième round : objectif prévention et qualité des soins

Troisième round : objectif prévention et qualité des soins

Pas question ici de rémunération chiffrée ou de plafonnements, mais d’une réflexion sur ce qui pourrait être réalisé dans ces domaines. Chacun a fait part de ses propositions. La CNAM n’est pas hostile à la création d’une nouvelle rémunération valorisant la qualité et la pertinence des soins. Mais quels seraient les objectifs et les actes à privilégier ? Un pourcentage de soins ...

Politique de santé 16/11/2017A
L’accès partiel aux professions  de santé entériné

L’accès partiel aux professions de santé entériné

Malgré les contestations du monde de la santé depuis de longs mois, le décret relatif à la reconnaissance des qualifications professionnelles dans le domaine de la santé est finalement paru le 3 novembre dernier au Journal officiel. Il ne concerne pas les professions médicales (dont les diplômes bénéficient d’une reconnaissance automatique entre pays membres de l’Union), mais plusieurs ...

Politique de santé 14/11/2017A
Contre le règlement arbitral les cabinets fermés du 27 novembre au 2 décembre

Contre le règlement arbitral les cabinets fermés du 27 novembre au 2 décembre

La CNSD et l’UD rappellent en ce début du mois de novembre que la mobilisation du monde dentaire contre le règlement arbitral doit se poursuivre malgré la reprise des négociations conventionnelles. « Si le règlement arbitral devait perdurer et si ses dispositions tarifaires devaient s’appliquer, c’est une chape de plomb qui s’abattrait sur la médecine bucco-dentaire », alarme Catherine ...

Politique de santé 13/11/2017
10/10/2017 - PRATICIENS - OFFRES D'EMPLOIS - Paris et banlieue Ballancourt 91, cabinet 6 postes + bloc + scanner recherche collaborateur(trice) sérieux(se), motivé(e), temps plein ou partiel, plateau technique + ...
13/10/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Paris et banlieue Paris, cabinet 88KE au 06 10 58 21 20.
02/11/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Province et communauté Vends cabinet dentaire cause départ, très bien placé patientèle très agréable, pano, RVG, Var, bord de mer. Tél. 06 79 60 46 28.
14/11/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Paris et banlieue Champigny La Fourchette 94500, cabinet moderne en duplex 50 ans d'existence à relancer, bon potentiel. Tél. 01 42 83 08 74 ou 06 60 06 08 74.
07/11/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Province et communauté Vends cabinet dentaire dans SCM 3 personnes St-Lô bâtiment moderne agréable patientèle assurée. Tél. 02 33 75 60 31.
Toutes les annonces

Dernière parution

ID n°38 Vol.99 - 15 Novembre 2017 Sommaire Je m'abonne