Emmanuel Macron attendu sur le règlement arbitral

Revue Information Dentaire / 10/05/2017
C’est donc Emmanuel Macron qui a été élu, le 7 mai, Président de la République. Parmi ses propositions santé, c’est surtout sur le remboursement des prothèses dentaires à 100 % que la profession le scrutera. Mais son ou sa ministre de la Santé est aussi attendu(e) de pied ferme par les syndicats dentaires sur le règlement arbitral et le plafonnement du prix des prothèses.
Emmanuel Macron attendu sur le règlement arbitral

Au sujet du plafonnement du prix des prothèses, le candidat Macron n’avait rien promis. « Nous ne pouvons que nous féliciter de la revalorisation de certains soins conservateurs et de l’introduction du remboursement d’actes nouveaux, avait-il répondu à la CNSD en avril. Nous devrons renouer le dialogue avec l’ensemble des organisations représentatives pour mettre en œuvre notre projet, très ambitieux en matière de prévention et d’accessibilité aux soins prothétiques. » Renouer le dialogue…
 
« Dès la nomination du ministre de la Santé, nous solliciterons une entrevue afin de relancer les négociations conventionnelles et supprimer le règlement arbitral avant le 1er janvier 2018 », le prend au mot la FSDL dès le soir de l’élection, le 7 mai. La CNSD demandera également au nouveau ministre de la Santé « de revenir sur le funeste règlement arbitral et d’ouvrir de nouvelles négociations conventionnelles sur d’autres bases ». Le syndicat lui rappellera également que « le 100 % de prise en charge de la prothèse a un coût (2,4 milliards d’euros) qui ne devra pas être supporté par les chirurgiens-dentistes ».
 
C’est la mesure phare promise par En Marche ! en matière de santé : l’objectif d’une prise en charge à 100 % des lunettes, des prothèses dentaires et de l’audition, d’ici à 2022. « Nous réaliserons cet objectif sans augmenter le prix des mutuelles, précisait l’ancien candidat. Pour cela, nous favoriserons la concurrence, en instaurant notamment trois contrats types que devront proposer assureurs et mutuelles pour garantir la transparence et faciliter les comparaisons. »
 
De son côté, l’Union Dentaire « plus que jamais en ordre de marche pour contrer la mise en place de ce règlement arbitral », va « mettre les bouchées doubles ». Comme les deux autres syndicats, elle exhorte les praticiens à s’engager au sein des CCDELI, cellules de coordination et d’actions départementales asyndicales (www.ccdeli.fr), pour maintenir « une pression qui sera d’autant plus nécessaire après la mise en place du prochain gouvernement » et surtout dans l’optique des élections législatives du mois de juin.

Les points clés de la santé selon Macron

• Miser sur la prévention. « Il vaut mieux investir un euro aujourd’hui dans le préventif que cinq euros demain
dans le curatif ». Création d’un service sanitaire de trois mois pour 40 000 étudiants en santé dans les écoles et les entreprises (prévention et dépistage).
• 15 milliards d’euros d’économies sur cinq ans pour la Sécurité sociale grâce à « un rythme maîtrisé de progression des dépenses de santé ».
• Application d’un tiers-payant « généralisable, simple et efficace » après évaluation.
• Prise en charge à 100 % des lunettes, prothèses dentaires et d’audition, pour 2022.
• Ouverture du numerus clausus « injuste et inefficace ». Objectif : adapter les capacités de formation aux besoins de santé des territoires.
• Doubler le nombre de maison de santé au cours du quinquennat. Il y en a 800 aujourd’hui.
• Généralisation de la vente de médicaments à l’unité.
• Développement de la télémédecine.


Mot de passe oublié / Aide
Devenir membre
Aucun commentaire

Articles similaires

L’entrée en vigueur du règlement arbitral est reportée

L’entrée en vigueur du règlement arbitral est reportée

Un soulagement. Réunis, ensemble, au ministère de la Santé le 13 juillet, les trois syndicats dentaires, FSDL, CNSD et UD, ont appris de la bouche même de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, que l’entrée en vigueur du règlement arbitral sera « décalée » au 1er janvier 2019 « pour permettre aux partenaires conventionnels de négocier un accord dans les prochains mois ». Mais attention, le ...

Politique de santé 23/07/2017
La Mutualité Française veut casser les prix

La Mutualité Française veut casser les prix

Après le discours de politique générale du Premier Ministre le 4 juillet réaffirmant la volonté du gouvernement que, d’ici à la fin du quinquennat, « tous les Français aient accès à des offres sans aucun reste à charge pour les lunettes, les soins dentaires et les aides auditives », Thierry Beaudet, le président de la Mutualité Française (650 mutuelles), qui partage l’objectif du ...

Politique de santé 17/07/2017A

Le sommeil des soignants

L’association Soins aux professionnels de santé (SPS) et le réseau Morphée, réseau de santé consacré à la prise en charge des troubles du sommeil, s’associent pour évaluer le sommeil des soignants. Ils lancent une enquête via le questionnaire « sommeil » du Réseau Morphée accessible sur www.sommeilsoignant.fr. Objectif : repérer ceux qui souffrent d’insomnie, un trouble qui ...

Politique de santé 17/07/2017A
19/07/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Province et communauté Sud Lubéron 84, retraite cabinet climatisé 2 fauteuils Julie assistante avec ou sans les murs, RdC, jardin. Tél. 06 51 82 53 27.
12/07/2017 - ASSISTANTES - OFFRES D'EMPLOIS Paris 6e, cabinet dentaire grand standing, cherche assistante dentaire qualifiée en CDI plein temps. Tél. 06 47 13 00 78.
02/07/2017 - PRATICIENS - OFFRES D'EMPLOIS - Province et communauté Recherche collaborateur(rice) pour exercice omnipratique, dans cabinet fort potentiel. Fauteuil libre de suite, temps plein possible. Diplôme ...
14/06/2017 - VILLEGIATURES Empuriabrava sur la Costa Brava . 10mn à pied plage. Belle villa récente 160m², 7 personnes, très grand standing, prestations luxueuses, ...
22/06/2017 - PRATICIENS - OFFRES D'EMPLOIS - Paris et banlieue Paris 3e, cherche collaborateur dynamique sur poste indépendant, jours à convenir. Tél. 06 15 28 85 80.
Toutes les annonces

Dernière parution

ID n° 28 Vol.99 - 19 Juillet 2017 Sommaire Je m'abonne