Règlement arbitralRecours juridiques, opération « encre verte », retrait des organismes paritaires… Les syndicats montent au front

Revue Information Dentaire / 18/04/2017
La bataille juridique est lancée… Après la publication au Journal officiel du 31 mars du règlement arbitral, les syndicats dentaires ont immédiatement déposé des recours devant le Conseil d’Etat et appelé les chirurgiens-dentistes à se mobiliser.
Recours juridiques, opération « encre verte »,  retrait des organismes paritaires… Les syndicats montent au front

Les recours devant le Conseil d’Etat visent à obtenir l’annulation pure et simple du règlement arbitral. Ils sont agrémentés de questions prioritaires de constitutionnalité (QPC). En effet, si le Conseil constitutionnel a validé la Loi de financement de la Sécurité sociale pour 2017, il n’a pas été saisi, précisément, sur l’article 75 qui instaure le règlement arbitral. « Le Conseil constitutionnel devra confirmer que l’un des droits syndicaux les plus fondamentaux a été bafoué sans vergogne par la ministre, explique l’Union Dentaire. Jamais, depuis la première convention nationale, un gouvernement n’avait osé s’attaquer ainsi au paritarisme conventionnel. Jamais un gouvernement n’avait osé changer les règles en cours de négociation. » La FSDL a, de plus, déposé une requête auprès du Tribunal administratif de Paris afin de dénoncer la partialité du mode de désignation et la nomination même de l’arbitre.

Une mobilisation via les CCDELI

Concrètement, le règlement arbitral, et ses plafonds sur les tarifs de prothèses, ne s’appliquera pas avant le 1er janvier 2018. S’il reste encore un espoir de le voir retoquer dans les prétoires, le résultat des élections présidentielles pourrait également changer la donne. Les syndicats vont donc s’atteler à rencontrer les différents candidats pour les alerter. En attendant, la profession continue de se mobiliser à travers les Cellules de Coordination des Dentistes Libéraux (CCDELI). Des structures asyndicales, apolitiques et non ordinales qui se créent dans les départements dans le but de regrouper les praticiens volontaires pour mobiliser leurs confrères et coordonner au plus près du terrain les actions nécessaires pour contrer le règlement arbitral. Une trentaine de départements ont déjà créé leur structure (voir les coordonnées sur http://bit.ly/2nisrMM) et un nouveau site Internet (www.ccdeli.fr) contient toutes les informations nécessaires. « Tout combat commence par la mobilisation des troupes, et l’on est en droit de regretter que beaucoup de consœurs et confrères n’aient pas encore pris la mesure du danger qui nous guette, remarque la FSDL. Les coordinations départementales ou CCDELI qui sont en train de se mettre en place sont les vecteurs de cette mobilisation. Elles doivent servir de relais d’infos entre étudiants, chirurgiens-dentistes libéraux, prothésistes et assistantes dentaires. »

Des actions tous azimuts

La FSDL propose dans l’immédiat aux praticiens d’établir une feuille de soins papier à l’encre verte (impossible à scanner) pour chaque patient et « pour l’acte le moins cher de la séance de soins, afin d’encombrer les CPAM sans pénaliser les patients, ni devoir faire une avance de trésorerie importante ». Autre proposition : envoyer un courrier au directeur de la CPAM pour lui signifier qu’aux vues des conditions du règlement arbitral, le praticien souhaite connaître les démarches à suivre pour se déconventionner. Mais aussi, arrêter de remplir les formulaires bleus de bilans bucco-dentaires et facturer une consultation à 23 e en renvoyant le feuillet bleu barré par l’inscription « en grève ». La CNSD appelle de son côté les praticiens « à rejoindre la résistance ». Plusieurs actions sont prévues : « retrait de tous les chirurgiens-dentistes libéraux et étudiants de toutes les actions civiques, sociales et de prévention effectuées par eux concernant leur implication dans la société civile (avance de trésorerie, actes de prévention dans les écoles…)», mais également non-participation de ses représentants dans les instances conventionnelles nationales, régionales et départementales, ainsi qu’au niveau des URPS et des Agences Régionales de Santé (ARS). Enfin, signalement du règlement arbitral comme effet indésirable sur le site récemment mis en ligne (http://social-sante.gouv.fr/grands-dossiers/signalement-sante-gouv-fr). « Tous les projets en cours resteront figés dans l’attente d’une reprise du dialogue social », précise le syndicat.
D’autres actions sont prévues et programmées par les syndicats au cours des mois à venir. Car le combat sera sans doute de longue haleine….


Mot de passe oublié / Aide
Devenir membre
Aucun commentaire

Articles similaires

L’UNAPL lance l’IEPL

L’UNAPL lance l’IEPL

L’Union nationale des professions libérales (UNAPL), qui regroupe 62 organisations syndicales, a lancé le 16 janvier l’Institut des entreprises des professions libérales (IEPL). L’IEPL est chargé de mener des études prospectives, des enquêtes, mais aussi de produire des lettres de conjoncture et des rapports sur différents sujets afférents aux évolutions des entreprises libérales et celles ...

Vie professionnelle 25/01/2018A
Licenciement : des lettres types au Journal officiel

Licenciement : des lettres types au Journal officiel

Promis par une ordonnance réformant le Code du travail publiée en septembre dernier, un décret paru au Journal officiel du 30 décembre (décret n° 2017-1820), propose aux employeurs six modèles types de lettres de licenciement. Il s’agit de fournir une base juridique fiable pour la rédaction de la lettre de licenciement et ainsi éviter les recours.   Elles sont rédigées en fonction de ...

Vie professionnelle 17/01/2018A
3 millions de salariés dans les TPE

3 millions de salariés dans les TPE

Les très petites entreprises (TPE) de 1 à 9 salariés regroupent 20 % de l’emploi salarié concurrentiel (hors agriculture), soit 3 millions de salariés au 31 décembre 2016, montre un bilan de la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) début janvier. Elles emploient en moyenne 3 salariés, mais plus d’un tiers d’entre elles n’en compte qu’un ...

Vie professionnelle 17/01/2018A
12/01/2018 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Paris et banlieue Paris 20e, Gambetta, rue très commerçante, vend cabinet dentaire cause retraite. Matériel bon état. Bail neuf Loyer 1.500E. Prix 60KE. Tél. 06 63 ...
04/01/2018 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Province et communauté Montpellier 34, vends cabinet cause retraite situé plain pied, quartier calme 10 minute centre-ville, parking, patientèle fidèle. Collaboration ...
22/01/2018 - PRATICIENS - OFFRES D'EMPLOIS - Province et communauté Union Mutualiste Rochefortaise, recrute pour son centre dentaire (17), Rochefort, en CDI, chirurgiens-dentistes (H/F) à temps complet et à temps ...
11/01/2018 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Province et communauté Cannes plein centre, immeuble standing retraite cède cabinet tenu 30 ans, 2 salles de soins. Loue ou vends au prix des murs. Tél. 06 62 47 80 38.
22/01/2018 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Province et communauté Cagnes sur Mer, loue ou vends cabinet dentaire au prix des murs. Etudie toutes propositions. Tél. 06 67 50 79 85.
Toutes les annonces

Dernière parution

ID n°5-6 Vol.100 - 14 Février 2018 Sommaire Je m'abonne