ConventionContre le règlement arbitral, la mobilisation continue

Revue Information Dentaire / 22/03/2017 Contre le règlement arbitral, la mobilisation continue

Connaissez-vous les CCDELI ? Les Cellules de coordination des dentistes libéraux sont des structures asyndicales, apolitiques et non ordinales qui se créent jour après jour dans les départements. Il s’agit de regrouper les praticiens volontaires pour mobiliser leurs confrères et coordonner au plus près du terrain les actions nécessaires pour contrer le règlement arbitral. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Une quinzaine de départements ont déjà créé leur structure (voir les coordonnées ici : http://bit.ly/2nisrMM).
Les syndicats soutiennent ces mouvements et se mobilisent eux aussi. La FSDL propose dans l’immédiat d’établir une feuille de soins papier à l’encre verte (impossible à scanner) pour chaque patient et « pour l’acte le moins cher de la séance de soins, afin d’encombrer les CPAM sans pénaliser les patients, ni devoir faire une avance de trésorerie importante ». Le syndicat souhaite également mettre en place « une procédure en vue d’un déconventionnement massif, au plus tard au 1er janvier 2018, au plus tôt pour les départements ayant atteint l’objectif au 30 octobre 2017 ».
L’objectif, pour déclencher le déconventionnement, est d’atteindre au moins 51 % de praticiens prêts à le faire. Chacun est invité à envoyer à sa CPAM une lettre signifiant « qu’aux vues des conditions du règlement arbitral, il souhaite connaître les démarches à suivre pour se déconventionner ».
Dans le même temps, il envoie sa véritable lettre de déconventionnement auprès d’un huissier mandaté par la FSDL (les lettres types sont disponibles auprès du syndicat). Troisième action : une semaine de mobilisation avec les étudiants et l’ensemble de la filière du 12 au 16 juin, entre les deux tours des élections législatives. « La ministre a voulu une relation conflictuelle avec la profession, montrons-lui que nous ne sommes pas des moutons, et que nous ne sommes pas prêts à vendre la santé de nos patients pour quelques euros supplémentaires par jour, lance la FSDL. Notre salut ne passera que par la mobilisation de tous et nous devrons prendre nos responsabilités. »
Du côté de l’Union Dentaire, on n’est pas en reste. Elle a décidé de stopper sa participation à toutes les commissions paritaires départementales, régionales et nationales, et appelle la CNSD (qui est déjà partie prenante dans plusieurs régions) à se joindre à ce mouvement de protestation. « Nous demanderons à nos représentants de se rendre à ces commissions, d’expliquer simplement les raisons de notre retrait, puis de quitter les lieux, détaille l’UD. Leur intervention sera donc actée dans le procès-verbal. » Le syndicat va également rencontrer les candidats à l’élection présidentielle et leur demander de se positionner en faveur d’une reprise des négociations et de la suppression du règlement arbitral.


Mot de passe oublié / Aide
Devenir membre
Aucun commentaire

Articles similaires

Licenciement : des lettres types au Journal officiel

Licenciement : des lettres types au Journal officiel

Promis par une ordonnance réformant le Code du travail publiée en septembre dernier, un décret paru au Journal officiel du 30 décembre (décret n° 2017-1820), propose aux employeurs six modèles types de lettres de licenciement. Il s’agit de fournir une base juridique fiable pour la rédaction de la lettre de licenciement et ainsi éviter les recours.   Elles sont rédigées en fonction de ...

Vie professionnelle 17/01/2018A
3 millions de salariés dans les TPE

3 millions de salariés dans les TPE

Les très petites entreprises (TPE) de 1 à 9 salariés regroupent 20 % de l’emploi salarié concurrentiel (hors agriculture), soit 3 millions de salariés au 31 décembre 2016, montre un bilan de la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) début janvier. Elles emploient en moyenne 3 salariés, mais plus d’un tiers d’entre elles n’en compte qu’un ...

Vie professionnelle 17/01/2018A
Un quart des professionnels de santé ont déjà pensé au suicide

Un quart des professionnels de santé ont déjà pensé au suicide

Au cours de leur carrière professionnelle, un quart des soignants ont déjà eu des idées suicidaires en raison de leur travail, montre une enquête de l’association Soins aux professionnels de santé (SPS) dévoilée le 6 décembre pour son troisième colloque annuel. Cette proportion est la même quelle que soit la profession de santé exercée, l’âge ou le sexe. En revanche, ils sont plus ...

Vie professionnelle 19/12/2017A
17/01/2018 - ASSISTANTES - OFFRES D'EMPLOIS Bourron-Marlotte (77), recherche assistante dentaire qualifiée pour CDD (congé maternité). Temps partiel à partir du 10 février. Tél. 01 64 45 ...
23/10/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Province et communauté Urgent Epinal 88, vends cause retraite l'Euro symbolique avec l'achat des murs cabinet d'orthodontie tenu pendant 32 ans, conviendrait à des ...
15/12/2017 - DIVERS Dumont Instruments fabriquant d'instruments rotatifs, recherche représentants(es) statut indépendant expérience dans le cabinet dentaire. ...
14/12/2017 - PRATICIENS - OFFRES D'EMPLOIS - Paris et banlieue CPAM 91, cherche omnipraticien(ne) en CDI pour centre de santé dentaire de Corbeil, Juvisy et Etampes, temps plein possible. Centres facilement ...
09/01/2018 - PRATICIENS - OFFRES D'EMPLOIS - Paris et banlieue Paris Oise 1h, propose poste collaborateur omnipratique existant cause départ. Gros CA, 3 fauteuils + bloc + Cone Beam ; Implantologie et orthodontie ...
Toutes les annonces

Dernière parution

ID n°1 Vol.100 - 17 Janvier 2018 Sommaire Je m'abonne