Le très libéral programme santé du Medef

Revue Information Dentaire / 28/02/2017 Le très libéral programme santé du Medef

Le Medef a présenté le 14 février un « livre bleu » de 170 pages listant une multitude de propositions dans tous les domaines pour réformer la France. Cet opus baptisé « Le monde change, changeons la France » contient une partie consacrée à la santé. Selon les représentants du patronat, « les entreprises, qui financent 42 % de la branche maladie de la Sécurité sociale viales cotisations sociales patronales et près de la moitié de la couverture complémentaire santé de leurs salariés », sont parfaitement légitimes à réorganiser le système de soins en « nouant un Pacte de confiance » avec les acteurs du monde de la santé (médecins libéraux, établissements de santé, industriels, complémentaires de santé…) qui « connaissent un profond malaise ». Proposition phare : assurer un rôle accru aux complémentaires. 

Aujourd’hui, « financeurs aveugles et invisibles », les organismes complémentaires peuvent jouer un rôle important, « dans la prévention par exemple, qui doit être mieux reconnu et valorisé. Ils devraient pouvoir contractualiser plus largement avec les professionnels de santé, ce qui contribuerait à la diminution du reste à charge et à améliorer la qualité des soins ». En tout état de cause, il faut « clarifier le rôle et la place de chaque financeur » en recherchant une complémentarité d’action et d’intervention entre l’assurance maladie obligatoire, « centrée sur la logique de solidarité », et les organismes complémentaires qui pourraient « prendre en charge des soins et services, pour certains, au premier euro ». S’agissant du financement, il serait impératif « d’instaurer une règle d’or interdisant de financer les dépenses courantes par l’endettement », et d’adopter une loi de programmation quinquennale avec de grands objectifs offrant « plus de visibilité pour investir ». Mais aussi, de décloisonner « les enveloppes budgétaires entre hôpital, ville et secteur médico-social » et de transférer le financement provenant des cotisations sociales (patronales et salariales) vers d’autres sources : contribution ou impôt à assiette large, de type TVA ou CSG.

« Au final, écrit le Medef, il ne s’agit pas de lancer un énième plan de sauvetage de l’assurance maladie, mais bien de changer de cap. Notre modèle social de solidarité doit être profondément amélioré pour mieux conjuguer solidarité, liberté et responsabilité. »

www.medef.com


Mot de passe oublié / Aide
Devenir membre
Aucun commentaire

Articles similaires

La CAPS appelle à manifester<br/>le 2 décembre à Paris

La CAPS appelle à manifester
le 2 décembre à Paris

La Coordination Asyndicale des Professionnels de Santé (CAPS) organise une manifestation le 2 décembre à Paris (horaire et lieu encore inconnus).   Cette « coordination spontanée », issue d’une « union d’idée » entre l’UFML-Asso (Union Française pour une Médecine Libre) et les CCDELIs (Cellules de Coordination des Dentistes Libéraux), appelle à « un rassemblement de ...

Politique de santé 20/10/2017
Deuxième séance :  tarifs et prévention

Deuxième séance : tarifs et prévention

Les syndicats dentaires se sont retrouvés, le 13 octobre, pour une nouvelle séance de négociations conventionnelles avec l’Assurance maladie et les complémentaires santé. Chacun a présenté ses principales propositions en matière de tarifs et de prévention, entrant ainsi dans le vif du sujet. Les trois syndicats font le compte rendu de ce rendez-vous sur leurs sites Internet respectifs et ...

Politique de santé 20/10/2017A
Le PLFSS 2018 prévoit 4,2 milliards d’économie sur l’assurance maladie

Le PLFSS 2018 prévoit 4,2 milliards d’économie sur l’assurance maladie

Le Projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) présenté par la ministre de la Santé Agnès Buzyn le 28 septembre prévoit 4,16 milliards d’euros d’économie pour 2018 (déjà après 4 milliards en 2017 et 3,4 milliards en 2016). Objectif : contenir le déficit de la branche maladie à 800 millions d’euros. Pourtant, l’Objectif national de dépenses d’assurance ...

Politique de santé 10/10/2017A
03/10/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Paris et banlieue Paris 8ème Madeleine Malesherbes, à vendre cause retraite cabinet standing dans SCM 4 praticiens. Tél. 06 81 43 47 51.
28/09/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Paris et banlieue Cabinet dentaire situé place de l'Alma, location de bloc opératoire (lundi, mardi, vendredi matin) tout équipé et moderne pour praticiens ...
03/10/2017 - PRATICIENS - OFFRES D'EMPLOIS - Province et communauté Evreux 27000, SCM 3 praticiens omnipratique implantologie Cone Beam CFAO laboratoire de prothèse, cherche un praticien collaborateur avec ...
09/10/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Paris et banlieue Dans 77, vend matériels cabinet dentaire complet. Tél. 06 24 98 85 41.
09/10/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Province et communauté Bugue Dordogne, cède parts dans SCM médecins dentiste paramédical, bel environnement au cœur du Périgord Noir, travail assuré avantages fiscaux ...
Toutes les annonces

Dernière parution

ID n°35 Vol.99 - 18 Octobre 2017 Sommaire Je m'abonne