DéréglementationAccès partiel aux professions de santé : le danger est bien là

Revue Information Dentaire / 01/02/2017

Une ordonnance publiée au Journal officiel du 20 janvier transpose dans le droit français la directive européenne relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles. Elle vise « à faciliter la mobilité des professionnels (en Europe) en assouplissant les règles de reconnaissance des qualifications existantes », explique un rapport au Président de la République au sujet de cette ordonnance publiée également au Journal officiel du 20 janvier.
La mobilisation des libéraux de santé, fin 2016, a permis d’éviter que le gouvernement, instaure une application différenciée selon les professions. L’accès partiel est évoqué de manière globale comme la possibilité pour un professionnel de santé « pleinement qualifié » d’exercer une partie seulement des actes relevant d’une profession à part entière en France. Mais, précise le rapport, « cette faculté est encadrée par des conditions très strictes et par un examen au cas par cas de ces demandes qui pourront être refusées pour un motif impérieux d’intérêt général tenant à la protection de la santé publique ». Garantie trop faible pour le Centre national des professions de santé (CNPS) qui considère, le 26 janvier, que « sur le fond, l’accès partiel en santé reste inacceptable ». « Ces dispositions vont ouvrir la voie à une déqualification des professions de santé, ce qui n’est pas sans risque pour la santé des patients et s’avère être en totale contradiction avec l’exigence nécessaire de sécurité et de qualité des soins », regrette l’intersyndicale des libéraux de santé alors que d’autres pays comme l’Allemagne ont résisté à Bruxelles en refusant d’introduire l’accès partiel.
Le CNPS redoute « que la confusion s’installe et que les patients n’aient pas, ou difficilement, la possibilité de discerner s’ils s’adressent à des professionnels de plein exercice ou à des professionnels partiels ». Selon l’organisation, le gouvernement tente « d’ubériser les professionnels de santé et faire ainsi naître une offre sous-qualifiée, non garantie et low cost » qui conduira « à une dégradation inévitable de la qualité des soins comme est venue le rappeler récemment l’affaire Dentexia ». Aussi, le CNPS demande au gouvernement de renoncer à appliquer ce texte.


Mot de passe oublié / Aide
Devenir membre
Aucun commentaire

Articles similaires

Les priorités des libéraux pour le prochain quinquennat

Les priorités des libéraux pour le prochain quinquennat

L’Union nationale des professions libérales (UNAPL) a présenté le 16 février « 5 priorités pour le quinquennat 2017/2022 », assorties de plusieurs propositions qui seront soumises dans les prochaines semaines aux équipes des candidats à l’élection présidentielle. Priorité n° 1 : « Donner à chaque jeune un avenir et de l’espoir », en développant l’alternance ou en ...

Politique de santé 23/02/2017
Mobilisation réussie !

Mobilisation réussie !

Même si l’ambiance était plutôt bon enfant, la colère contre le règlement arbitral imposé par Marisol Touraine après l’échec des négociations conventionnelles sur l’avenant numéro 4 était palpable. Jets d’œufs et de peinture contre la façade du bâtiment, fumigènes à gogo, slogans fleuris et même blocage du périphérique quelques petites minutes… Une première manifestation ...

Politique de santé 02/02/2017
L’ombre d’un règlement arbitral, forcément arbitraire

L’ombre d’un règlement arbitral, forcément arbitraire

L’Assurance maladie proposait une revalorisation de 807 millions d’euros sur les soins, forfaits CMU, etc., et des plafonnements à hauteur de 465 millions d’euros. La FSDL qui, comme la CNSD, avait déjà quitté la table des négociations le 6 janvier dernier, estime que « les nouvelles propositions de la CNAM confirment l’entêtement et le refus catégorique de toute politique ambitieuse ...

Politique de santé 01/02/2017
http://www.information-dentaire.fr/15-Deposer-Annonce.htm
08/02/2017 - DIVERS Vends 11 grandes assiettes plates et 8 à dessert, porcelaine de Limoges, Jean-Louis Coquet, 150 euros le tout. Tél. 06 25 95 42 99. Email : ...
14/02/2017 - PRATICIENS - OFFRES D'EMPLOIS - Province et communauté Les Centres de Santé Dentaire de Centre Atlantique (départements 17 et 79), recherchent pour Niort 1 chirurgien-dentiste et 1 chirurgien-dentiste ...
10/01/2017 - DIVERS Vends lave-vaisselle 6 couverts, inox brossé anti-trace, marque Bosch, jamais servi. Prix 250 euros. Tél. 01 56 26 50 02 (matin) 06 25 95 42 99.
30/01/2017 - PRATICIENS - OFFRES D'EMPLOIS - Province et communauté Roanne CPAM Loire, recrute chirurgien-dentiste omnipratique (possibilité implantologie) CDI temps plein sur 4,5 jours ou temps partiel, salaire ...
07/02/2017 - PRATICIENS - OFFRES D'EMPLOIS - Paris et banlieue L’UMIF, recrute pour ses centres dentaires d'Ile de France des omnipraticiens(nes) juniors ou séniors. Les centres sont équipés d’un plateau ...
Toutes les annonces

Dernière parution

ID n°8 Vol.99 - 22 Février 2017 Sommaire Je m'abonne