ArbitrageMobilisation réussie ! Prochain rendez-vous le 3 mars à Paris

Revue Information Dentaire / 02/02/2017
Ils étaient plus de 3 000 le 27 janvier au matin à manifester devant le siège de la Caisse d’assurance maladie à Paris (XXe arrondissement) : une majorité d’étudiants, mais aussi des hospitaliers, des enseignants, des prothésistes, des assistantes dentaires et des libéraux, bien entendu.
Mobilisation réussie !

Même si l’ambiance était plutôt bon enfant, la colère contre le règlement arbitral imposé par Marisol Touraine après l’échec des négociations conventionnelles sur l’avenant numéro 4 était palpable. Jets d’œufs et de peinture contre la façade du bâtiment, fumigènes à gogo, slogans fleuris et même blocage du périphérique quelques petites minutes… Une première manifestation réussie qui augure bien d’une mobilisation générale de la profession dans les semaines à venir. Pour maintenir la pression sur le gouvernement, des actions ponctuelles seront organisées : le 31 janvier dernier, par exemple, des étudiants ont manifesté devant les locaux de RTL dans lesquels Marisol Touraine se trouvait pour une interview. Des campagnes de mailing, d’arrêt de la carte Vitale ou des rassemblements sont également envisagées. Et une grande manifestation nationale unitaire réunissant toutes les composantes du secteur dentaire est programmée le 3 mars. Un événement qui aura lieu un peu avant ou après la publication au Journal officiel du règlement arbitral prévu également début mars.

Combat de prétoires

Mais le combat n’aura pas lieu que dans la rue. Il se déroulera surtout dans les prétoires. Dès la publication du règlement, la CNSD, qui le 26 janvier a dit non à 99,88 % à l’avenant n° 4, déposera une requête en référé devant le Conseil d’État, assortie d’une question prioritaire de constitutionnalité (QPC). En effet, si le Conseil constitutionnel a validé la Loi de financement de la Sécurité sociale, il n’a pas été saisi, précisément, sur l’article 75 qui instaure le règlement arbitral. L’Union Dentaire ne voit pas les choses sous cet angle. Le 30 janvier, elle a demandé une nouvelle fois à la CNSD de résilier avec elle la convention actuelle (2006) pour échapper au règlement arbitral : sans convention, plus de règlement arbitral. Et seuls tous les syndicats signataires d’une convention peuvent demander sa résiliation. La CNSD a déjà envoyé une fin de non-recevoir à l’Union Dentaire. Selon la Confédération, une convention résiliée, dénoncée ou annulée perdure jusqu’à son remplacement par un autre texte, qui peut être soit une nouvelle convention, soit un règlement arbitral. Or, la loi d’exception que constitue l’article 75 de la Loi de financement de la Sécurité sociale pour 2017 qui impose le règlement arbitral s’imposera car « une loi d’exception l’emporte juridiquement sur le droit ordinaire ». Et même si Marisol Touraine demandait à négocier une nouvelle convention, la CNSD estime que ce serait sur la base de ce qui vient d’être proposé par l’Assurance maladie. Donc sur des propositions inacceptables entraînant un refus de signature des syndicats et par là même un règlement arbitral classique, inattaquable juridiquement, puisque prévu dans le Code de la Sécurité sociale. La FSDL, qui n’ayant pas signé la convention de 2006 n’est pas directement partie prenante, est plutôt favorable, elle aussi, au recours devant le Conseil d’État.


Mot de passe oublié / Aide
Devenir membre
Aucun commentaire

Articles similaires

Service sanitaire

Service sanitaire

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a mis en place le 22 décembre le comité de pilotage de la mission « Service sanitaire ». Le service sanitaire prendra la forme d’un stage de 3 mois pour tous les étudiants en santé au cours de leur cursus. Ils mèneront des actions de prévention et de promotion de la santé, par exemple dans les écoles pour sensibiliser aux dangers du tabac ou dans les ...

Politique de santé 16/01/2018A
Plus de tirage au sort à l’Université

Plus de tirage au sort à l’Université

Dans une décision du 22 décembre, le Conseil d’État a annulé la circulaire du ministère de l’Enseignement supérieur prise le 24 avril autorisant le recours au tirage au sort pour l’accès à certaines filières universitaires, dont la PACES, première année commune aux études de santé.   Le tirage au sort ne peut « intervenir qu’à titre exceptionnel pour départager un ...

Politique de santé 11/01/2018A
Négociations conventionnelles : La Cnam fait des propositions sur la prévention

Négociations conventionnelles : La Cnam fait des propositions sur la prévention

Revalorisation des soins conservateurs. L’enveloppe globale sera de 806 millions d’euros au lieu des 797 millions prévus dans le règlement arbitral. Ce dernier est désormais dans la loi et s’appliquera dès le 1er janvier 2019 si les négociations échouent. La Cnam propose d’allouer 693 millions aux revalorisations sur les soins dont les inlays-onlays, les actes de prévention comme les ...

Politique de santé 21/12/2017A
08/01/2018 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Paris et banlieue Paris 17 à 300m de l'Etoile, urgent suite départ en retraite cède cabinet omnipratique dans SCM pluridisciplinaire 25KE. Tél. le soir après 20h ...
09/01/2018 - PRATICIENS - OFFRES D'EMPLOIS - Paris et banlieue Paris Oise 1h, propose poste collaborateur omnipratique existant cause départ. Gros CA, 3 fauteuils + bloc + Cone Beam ; Implantologie et orthodontie ...
13/12/2017 - ASSISTANTES - DEMANDES D'EMPLOIS Paris, dentiste étrangère 58 ans sérieuse motivée cherche poste assistante dentaire CDI. Tél. 06 84 04 17 55.
10/01/2018 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Province et communauté Normandie préfecture, cause départ retraite, cède cabinet ODF temps partiel, présentation assurée. Toute proposition sera étudiée. Tél. 06 61 ...
04/12/2017 - PRATICIENS - OFFRES D'EMPLOIS - Paris et banlieue Paris proche Montmartre, cabinet omnipratique recherche collaborateur(trice) à temps partiel dans la perspective d'une cession. Tél. 06 24 50 50 50.
Toutes les annonces

Dernière parution

ID n°1 Vol.100 - 17 Janvier 2018 Sommaire Je m'abonne