Gestion de cabinet

Rechercher image
search

lancer la recherche

La tentative de conciliation et les tribunaux

La tentative de conciliation et les tribunaux

La tentative de conciliation en cas de litige est l’une des missions essentielles du conseil départemental de l’Ordre des chirurgiens-dentistes et de son Président. Le praticien concerné a l’obligation déontologique de s’y présenter, et c’est ... Il ...

Juridique 20/05/2015A
Garancière 14-18

Garancière 14-18

L’UFR d’Odontologie de l’université Paris Diderot - Paris 7 abrite dans ses locaux universitaires, sis depuis 1900 au 5 de la rue Garancière à Paris dans le VIe arrondissement, un monument aux morts de la profession d’initiative privée unique en France. Quand la Première Guerre mondiale surgit dans l’horizon ordinaire de l’Ecole Odonto-technique de Paris, cette institution est encore très jeune, car sa création remonte seulement à l’année 1882. Les registres des délibérations du conseil d’administration portent d’ailleurs l’empreinte de cet événement soudain, car ils s’arrêtent brutalement en août 1914 pour ne reprendre que cinq ans plus tard : « La mobilisation survenue en août 1914 fit partir immédiatement Monsieur Bastien, le trésorier de notre Association, et, avec lui, le comptable qui l’assistait dans la tenue des livres. Ces messieurs furent même surpris et, de ce fait, les livres furent laissés tels qu’ils étaient à la fin de juin » 1. Presque immédiatement, une autre délibération précisa également : « Le conseil a décidé qu’une plaque commémorative serait apposée dans la salle d’attente des malades. » 2 Ce monument aux morts se présente sous la forme d’une imposante plaque de marbre (191 x 140 cm) visible à main gauche dans le hall d’entrée de l’UFR (fig. 1). Il comporte 146 noms3 dont seulement 56 ont pu être retrouvés sur le site « Mémoire des Hommes » 4 (fig. 2). De telles lacunes peuvent paraître étonnantes. Elles sont liées pour certaines à des homonymies. Mais, la plupart du temps, elles semblent plus profondes. Il faut remarquer en effet que les initiateurs de ce projet ne connaissaient pas toujours le nom complet des combattants qu’ils décidèrent pourtant d’honorer par une mention. Mais, ici comme ailleurs, la nécessité morale de l’hommage semble l’avoir emporté sur la rigueur. Des hommes du rang essentiellement En dépit de ce caractère profondément lacunaire, les enseignements qu’il est possible de tirer de ces lambeaux de mémoire combattante se révèlent plutôt riches. Tout d’abord, les soldats mobilisés au sein de l’école Odonto-technique de Paris s’échelonnent des classes 1889 à 1919. Environ 20 % seulement des étudiants mobilisés sont originaires de Paris et de sa proche banlieue ; 80 % proviennent donc de toute la France. Ce recrutement géographique national explique sans doute la ventilation ultérieure de ces combattants dans une multitude de régiments. En revanche, cette dispersion ne concerne pas l’arme. En effet, ils relèvent tous ou presque, du moins pour ceux qui ont été affectés dans des unités combattantes, de régiments d’infanterie, à l’exception d’un matelot mécanicien de la première escadrille de sous-marins. Parmi ces combattants, 40, soit plus de 70 %, sont des hommes du rang, soldats de 1re et 2e classe, auxquels il faut ajouter huit caporaux. Les sous-officiers ne sont qu’au nombre de cinq et les officiers de trois seulement. De même, seuls quatre exercent officiellement l’art dentaire et un est qualifié de « médecin auxiliaire ». Les circonstances du décès qui sont mentionnées sommairement sur chaque fiche révèlent que, dans près de 59 % des cas, ces combattants ont été tués durant les opérations militaires. Les mentions « Tué à l’ennemi » ou son synonyme plus explicite encore « Tiré par l’ennemi » reviennent d’une manière récurrente. 25 % ensuite sont décédés directement de leurs blessures et dans cet inventaire à la Prévert tragique sont également recensés un accident, deux naufrages et cinq décès occasionnés par des maladies infectieuses contractées sur le front. La Première Guerre mondiale constitue sans doute l’une des dates charnières pour l’évolution de la profession de chirurgien-dentiste, car, comme l’a souligné le secrétaire de la séance du 8 juillet 1919 : « Pendant ces cinq années, vous avez tous accompli merveilleusement votre devoir et vous avez fait connaître notre Association dans les centres militaires professionnels. À ce point de vue, notre Association fut largement représentée et permettez-moi, Monsieur, de vous remercier bien vivement d’avoir de ce fait augmenté son renom par vos travaux opiniâtres et éclairés dans tous les cas si divers et si complexes où vous avez dû intervenir ». Notes 1. Association Universitaire d’Odontologie Garancière, archives privées, procès-verbaux du conseil d’administration, 1917-1932. 2. Association Universitaire d’Odontologie Garancière, archives privées, op. cit. La plaque commémorative a été inaugurée le dimanche 14 décembre 1919. 3. La liste nominative est consultable sur www.information-dentaire.fr 4. Il s’agit de la première base de données regroupant plus de 1,4 million de fiches individuelles numérisées de militaires décédés au cours de la Grande Guerre et ayant obtenu pour la plupart la mention « Mort pour la France » (www.memoiresdeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/artocme.php?larub=3&titre=premiere-guerre-mondiale). 5. Association Universitaire d’Odontologie Garancière, archives privées, op. cit. Cet article a été élaboré dans le cadre de l’enseignement optionnel d’introduction à l’histoire de l’Art dentaire, responsable pédagogique : Grégory Aupiais (gregory.aupiais@univ-paris-diderot.fr). ...

Histoire 20/05/2015A

Assurance emprunteur : enfin une bonne nouvelle

Une décision de la cour d’appel de Bordeaux pourrait changer fondamentalement la donne pour toutes les personnes appelées à souscrire une assurance dans le cadre d’une demande de crédit. Lorsque l’on souscrit un crédit, il est préférable de s’assurer en cas de décès, mais aussi en cas d’arrêt de travail et d’invalidité. Chacun constate alors que le banquier pousse fortement vers sa propre assurance qui, malheureusement, est quasiment systématiquement trop chère et surtout totalement inadaptée en cas d’invalidité. Et comme la ...

Prévoyance 13/05/2015A
Crachoir ou pas?

Crachoir ou pas?

Ce sujet divise aujourd’hui de nombreux praticiens. Tout le monde s’accorde sur le fait que le crachoir est l’une des zones les plus contaminées de notre unit. Pourquoi donc ne pas le supprimer ? Un groupe d’étude belge, travaillant pour les ...

Exercice professionnel 13/05/2015A
A la découverte du musée dentaire de Toulouse Rangueil

A la découverte du musée dentaire de Toulouse Rangueil

Lyon et Toulouse sont les deux seules villes françaises à abriter un musée dentaire en France. Avec les collections privées, ces deux musées détiennent probablement le patrimoine dentaire historique international le plus important. Visite dans la ville rose. A  la fin des années 80, des chirurgiens-dentistes toulousains se regroupent pour créer le « Musée dentaire de Toulouse », association indépendante de la faculté d’odontologie de Toulouse que cette dernière accepte d’héberger gracieusement. Il s’agit naturellement d’un excellent projet d’union, car la faculté est vivement intéressée par cette présence du Passé dans une unité médicale tournée vers l’Avenir. Du XIXe au années 60Le hall d’entrée de la faculté est encadré par deux remarquables reconstitutions : un cabinet dentaire fin XIXe siècle et un cabinet des années 60. La visite du musée nous fait découvrir un grand espace d’exposition occupé de pièces historiques. L’évolution complète du matériel dentaire est bien présentée à la fois avec de grands équipements classiques du XXe siècle, mais aussi avec des pièces rares comme un fauteuil de J.-D. Chevalier de 1855, ou les équipements fin XIXe.La visite permet de découvrir, entre autres, un important ensemble de générateurs à RX, dont les premiers pour l’odontologie, une belle série de plaques professionnelles et publicitaires, beaucoup de matériel pour le laboratoire de prothèse. Les tiroirs de beaux meubles dentaires d’époque sont remplis d’une petite instrumentation de qualité. Sans oublier l’imposante documentation rassemblée dans les réserves. Bref, ce musée est une réelle mine pour les historiens et amateurs.Naturellement, ce n’est qu’un aperçu de l’importante collection du musée dentaire qui mérite une visite approfondie, une façon d’entrer directement en contact avec notre passé, d’autant qu’il est même possible de toucher et de manipuler les pièces. Bien plus efficace que de surfer sur un site web spécialisé à la recherche d’images fugaces…Force est donc de féliciter toute l’équipe du musée dentaire de Toulouse Rangueil pour la réalisation de cette importante collection, très bien gérée, qui continue de s’agrandir grâce au dynamisme de son conservateur, le Dr Pierre Laudet.Un coup de chapeau également à la Faculté d’odontologie qui peut être fière d’abriter une telle collection mise à la disposition des étudiants. Les enseignants toulousains ont compris depuis longtemps que sans Passé il n’y avait pas d’Avenir, et qu’aucune faculté ne pouvait être réellement tournée vers le futur sans un rappel de l’histoire des connaissances passées. Où ? ...

Histoire 06/05/2015A
Obligations de mai

Obligations de mai

Fiscales 5 mai • Assujettis à la cotisation foncière des entreprises (CFE) Dépôt de la déclaration n° 1447 M des biens imposables à la CFE en vue de l’établissement des impositions de 2016. En pratique, l’administration n’exige cette déclaration que ...

Fiscalité 06/05/2015A
Face à une fraude à la carte vitale…

Face à une fraude à la carte vitale…

L’Assurance maladie a détecté 149,4 millions de fraudes en 2012, selon le rapport annuel de la Délégation nationale de la lutte contre la fraude. Elles correspondent notamment aux fraudes des assurés à l’obtention des droits (fraude aux conditions de ... SITUATION ...

Ethique 06/05/2015A
Assistante en parodontologie : un métier très technique

Assistante en parodontologie : un métier très technique

Passionné(e)s de chirurgie, voilà une spécialité qui devrait vous intéresser. En effet, le quotidien de l’assistante en paro est en majorité fait de travail à 4 mains en bloc opératoire. Pour en savoir plus, nous avons rencontré Marlène, qui exerce au ...

Exercice professionnel 27/04/2015A
Fig. 1 Jeune péruvienne en costume traditionnel.

Sourire andin, sourire enfantin

Etre assistante dentaire c’est exercer un métier passionnant avec ses difficultés à surmonter et ses récompenses méritées. C’est également l’occasion de découvrir de nouvelles perspectives qui dépassent les limites physiques au cabinet dentaire. Par ...

Exercice professionnel 27/04/2015A
Choisir son cabinet

Choisir son cabinet

La première installation est une aventure délicate. En effet, en sortant de l’université, les jeunes chirurgiens-dentistes n’ont peut-être pas tout à fait conscience de l’ampleur de cet enjeu faute de connaissances du marché professionnel. Il convient ...

Exercice professionnel 22/04/2015A
La période d’essai d’un contrat de travail à durée indéterminée

La période d’essai d’un contrat de travail à durée indéterminée

La période d’essai, qui permet à l’employeur d’évaluer les compétences de son salarié et au salarié d’apprécier ses nouvelles fonctions, est soumise à des règles précises à connaître impérativement sous peine de conséquences graves pour les deux ...

Juridique 22/04/2015A
Le rôle du chirurgien-dentiste dans la maltraitance des adolescents

Le rôle du chirurgien-dentiste dans la maltraitance des adolescents

Selon un récent rapport de l’Organisation mondiale de la santé*, plus de 18 millions d’enfants et d’adolescents seraient victimes de sévices en Europe, notamment à l’origine de troubles mentaux comme la dépression, l’anxiété, les troubles de ... Situation ...

Ethique 08/04/2015A
Arrêt de travail, invalidité, décès…

Arrêt de travail, invalidité, décès…

Les études réalisées depuis les cinq dernières années démontrent que la majorité des chirurgiens-dentistes sont mal assurés et/ou payent 20 à 30 % trop cher. Plusieurs raisons expliquent la mauvaise couverture assurantielle des chirurgiens-dentistes : - ...

Prévoyance 08/04/2015A
Obligations d’avril

Obligations d’avril

Fiscales 15 avril • Impositions mises en recouvrement en février 2015 Paiement au comptable chargé du recouvrement sous peine de majoration de 10 %. • Sociétés soumises à l’impôt sur les sociétés ayant clos un exercice le 31 décembre 2014 Le ...

Fiscalité 08/04/2015
Impact de la prévention bucco-dentaire  en milieu scolaire

Impact de la prévention bucco-dentaire en milieu scolaire

Lors d’une action en deux étapes, l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD) a mesuré l’impact de la prévention sur la santé bucco-dentaire d’enfants de 7 et 8 ans de CE1 scolarisés en Zone d’Education Prioritaire (ZEP) ... Lors de cette ...

Santé Publique 01/04/2015A
Voir +
17/05/2017 - ASSISTANTES - OFFRES D'EMPLOIS Saint-Maur des Fossés 94 Mairie, recherche assistante, temps complet, long terme. CV + tél/Email : houssenaly@aol.com
15/06/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Paris et banlieue Métro Mairie de Montreuil, cède pour raison de santé cabinet dentaire. Installation prévue pour deuxième fauteuil. Très bien équipé et refait ...
26/04/2017 - PRATICIENS - OFFRES D'EMPLOIS - Paris et banlieue Le Centre Dentaire de Chelles, recherche un chirurgien-dentiste salarié, CDI, à 15mn direct de Paris-Est. Tél. 06 21 04 25 98.
13/06/2017 - ASSOCIATIONS St-Malo, SELARL 3 praticiens orientés parodontie implantologie prothèse esthétique vastes locaux comprenant 3 cabinets labo salle de réunion, ...
02/06/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Paris et banlieue Paris 8e Madeleine St-Lazare, cherche collaborateur 3 jours/semaine, éventuellement association cession. Tél. 06 70 25 41 83.
Toutes les annonces

Dernière parution

PAD n°3 - Mai - juin 2017 Sommaire Je m'abonne